Prendre rendez-vous sur DoctolibAmbre CAZAUDEHORE Sebastien CAZAUDEHORE

« Le vrai bonheur ne dépend d’aucun être, d’aucun objet extérieur. Il ne dépend que de nous… » Dallai Lama.

Que peut-on se souhaiter pour cette année 2023 ?

L’usage veut qu’au moment de la nouvelle année, l’on se souhaite des vœux de « bonheur, santé et prospérité ». Pourtant, chaque fois que notre signal vibratoire émet quelque chose qui commence par « « J’espère que… » ou « Pourvu que… » nous sommes tellement saturés d’attentes qu’il ne peut rien se produire ! Disons plutôt qu’il se produit exactement ce que nous émettons puisqu’en formulant quelque chose qui revient à dire « Je voudrais… », nous obtenons précisément l’expérience du désir (on nourrit le désir).

En réalité, c’est lorsqu’on arrête d’attendre que les choses arrivent. A chaque fois que nous relâchons, nous créons un espace qui fait qu’une nouvelle information peut se créer et la vie change !

Nos pensées créent notre réalité et tous les résultats que nous obtenons dans notre vie dépendent de nos pensées, nos émotions et des actions qui en découlent mais n’oublions pas qu’il ne s’agit pas seulement de nos pensées conscientes. Prenons un exemple concret :

Si une personne formule « à l’étage conscient » : « Je veux de l’argent » mais que son inconscient dise : « L’argent est source de conflits » et son subconscient émette : « L’argent n’est pas un sujet » ; comme l’Homme crée avec la TOTALITE (conscient + inconscient + subconscient), l’individu peut s’étonner d’être toujours en difficulté financière.

Nous devrions dire : « On crée avec nos pensées et nos vibrations ». Et plutôt que d’essayer de forcer nos parts inconscientes à se plier à nos désirs conscients, nous ferions mieux d’apprendre à mettre toutes nos parts au diapason !

La plupart du temps, ce que nous qualifions de « problèmes personnels » vient de l’écart entre nos parts conscientes et non conscientes (en guerre), d’où le sentiment de ne pas nous sentir pleinement vivants. Vivre en harmonie ou au diapason revient à accepter de regarder SA VIE en étant conscient qu’elle correspond à ce que l’on produit.

« Le chaos précède la création » (et inversement)

Au lieu de vous souhaiter la paix comme la majorité des cartes de vœux qui circulent chaque année, je fais partie de ceux qui proclame qu’il est vain de rechercher la paix car une vie humaine est soumise à des lois avec des hauts et des bas. C’est en refusant l’un de ces deux états que nous nous enfermons et que la vie nous submerge quand elle bascule dans le creux de la vague. C’est au contraire lorsque nous acceptons le chaos qu’il devient possible de reconstruire quelque chose de nouveau.

Alors voilà ce que je vous souhaite : Vivez en étant prêt à affronter le chaos pour mieux sortir de vos certitudes et de vos croyances limitantes. Ayez le courage renouer avec vos parts inconscientes et apprenez à aimer vos incomplétudes. Osez exister et créez en usant de toute votre créativité !

Tout est soumis à la polarité

Le bonheur et la sérénité sont des joies illusoires car on mesure notre bonheur à hauteur de notre malheur. N’oublions pas qu’à tout moment tout peut s’écrouler car nous ne sommes pas à l’abris de la douleur ni de la mort. Pour exister pleinement, nous avons le choix de dire OUI à ce qui est. Alors sans rien essayer de changer, accueillez ce qui est et ce qui se manifeste en vous et vous sentirez comme tout est plus simple.  Ne jugez pas, ne triez pas, laissez la vie couler en vous avec ces hauts comme ces bas. Voilà ce que je vous souhaite pour surfer sur 2023 avec légèreté !

Ambre Franrenet Cazaudehore est une praticienne psychocorporelle, née le 23 avril 1979. Elle a écrit plusieurs livres et donné des conférences et formations en développement personnel. Elle partage son temps entre ses consultations en région parisienne et à Montauban. Mère d’un petit garçon et belle-mère de deux adolescentes, elle anime régulièrement des stages pour favoriser l’autonomie et la pleine conscience.