Prendre rendez-vous sur DoctolibAmbre CAZAUDEHORE Sebastien CAZAUDEHORE

LA PAGE DES SÉMATHÉRAPEUTES

La révolution énergétique

Informations sur les Ondes-couleurs

Vert positif (V+)

Liée à la planète Mercure

Il est à la charnière entre le magnétique et l’électrique, il donne un mouvement alternatif. C’est une situation d’équilibre bénéfique.

Le vert peut être utilisé pour soulager les douleurs dans le cas de maladies lourdes.

Action sur la dépression par restauration de l’équilibre émotionnel.

Action de dissolution, de digestion, assimilation

NOIR (N)

Neutralisant

Froid

Force de vitalité et de stimulation

Action sur les fractures osseuses

Action de mémorisation

 

Infra-Rouge (IR)

Vitalisant

Chaud

Renforce la résistance aux virus

Action sur les maladies du cœur

Donne force spirituelle

Action d’échange, de mise en état d’instabilité

Rouge (R)

Excitant

Chaud et excitant

Liée au Soleil

Le fait d’avoir du Rouge dans son énergie peut être positif : signe de force vitale ou physique, de vigueur, à tous les niveaux amour sensualité, passion… Ou négatif : colère, violence….

Le rouge est conseillé aux anémiques, aux rachitiques, aux lymphatiques, aux mélancoliques, elle leur donne de l’énergie. C’est un parfait antiseptique, cicatrisant et est employé pour les cas d’eczéma, de brûlures et de fortes fièvres ( rougeole, scarlatine, rubéole…).

Le rouge est à déconseiller pour les personnes agitées , nerveuses ainsi que celles qui sont sujettes à l’hypertension,( du type sanguin).

Action d’excitation, de réchauffement

Action  sur les troubles des artères, cancer, phlébites

Orange (O)

Tonifiant

Chaud et gai

Liée à la Lune

L’orange à un taux vibratoire qui est accepté par tous, il n’a aucun effet nuisible. Il permet de centrer la conscience dans le corps et de se sentir optimiste et sûr de soi (confiance en soi, volonté puissante, sociabilité, forte vitalité, contrôle de soi).

C’est un tonique cardiaque, employé également contre la somnolence, l’oppression, le pessimisme ; Action sur l’indolence intestinale

Action d’équilibre des forces

Jaune (J)

Stimulant

Gai

Liée à la planète Mars

Le jaune, fortifie le cerveau pour les efforts intellectuels en cas d’examen, fortifie les nerfs et ajoute une tonalité au bonheur.

C’est la couleur de l’intellect, du raisonnement des études, de l’analyse et de la synthèse. C’est également la couleur des personnes qui apprennent facilement, il s’agit là de personnalités amicales qui prennent soin des autres qui sont serviables et qui ont le sens de l’amitié.

Agit sur le pancréas, le foie, la rate ,le système digestif, l’anémie, et les affections du système respiratoire ainsi que sur les organes génitaux intérieurs de l’homme et de la femme.

Action sur les hépatites et le diabète

Action de réparation, de guérison

Vert négatif (V-)

Action sur les cancers

Action en relation avec le magnétisme

Bleu (Bu)

Anesthésique

Froid et reposant

Liée à la planète Jupiter

Très bénéfique, elle sert à neutraliser les nuisances.

Régénérateur du système nerveux, indiqué aux personnes nerveuses, aux sanguins, pour l’arthrite, les rhumatismes, les contusions, les névralgies, les sciatiques….calme la surexcitation sexuelle.

Il est calmant, renforce la joie de vivre, mais dilue l’énergie dans le rêve.

Action d’apprentissage et de construction

Indigo (I)

Anémiant

Froid et triste

Liée à la planète Vénus

C’est une fréquence ayant une action bénéfique sur l’état général.

C’est une onde-couleur intermédiaire entre le bleu et le violet, à peine perceptible dans le spectre. Elle est employée avec succès dans les infections intestinales et de la gorge. Elle rétablit l’équilibre entre le physique et la partie anémiée. De façon générale, elle stimule l’activité mentale, l’appareil respiratoire et la circulation artérielle.

Action de purification, de distillation

Action sur l’anxiété et le stress

Violet (Vi)

Calmant

Froid et triste

Liée à la planète Saturne

C’est l’onde-couleur d’une très haute spiritualité (positif) ou d’un très grand orgueil (négatif)

Elle influe sur la rate, la vessie, les os, les dents, les oreilles, les maladies graves ou infectieuses.

C’est la vibration d’équilibre des produits sains.

Action de ralentissement, de mise en sommeil

Ultra-violet (UV)

Microbicide

Froid

Elle vient compenser l’action dangereuse de l’UV électrique qui est une source de pollution très répandue (souvent liée aux courants telluriques qu’elle charge au contact des prises de terre, des poteaux électriques ou au passage sous les lignes à hautes tensions) et qui a une forte tendance à provoquer du stress et de l’agressivité.

Action en relation avec le Chi

Blanc (Bc)

Neutralisant

Froid

Action sur les poumons et les scléroses multiples

Réactive le champ énergétique du patient.

Action plan Spirituel

Informations sur les Chakras

CHAKRA RACINE

Je prends corps, je m’enracine

 

Organes associés :

  • Sang,

·       Construction cellulaire,

·       Colon, Rectum,

·       Colonne vertébrale,

·       Muscles,

·       Os, Dents, Ongles,

·       Peau (comme limite)

Situé sur la base de l’épine dorsale, entre l’anus et les organes génitaux.
Terre
MOTS CLEFS : vitalité, base, sécurité, stabilité, survie, pouvoir, réalisation, calme, courage

Maladies liées à ce chakra :

  • Problèmes intestinaux,

·       Hémorroïdes,

·       Constipation, diarrhée,

·       Coxalgies,

·       Maladies des articulations, ostéoporose,

·       Crampes,

·       Stases veineuses, problèmes veineux et de pression sanguine,

·       Troubles et maladies liés au stress, allergies

Signes de déficience de ce Chakra :

  • Manque de confiance en soi

·       On ne se sent pas bien dans son corps

·       Peur de l’existence- Ne pas avoir les pieds sur terre

·       Trop souvent submergé par les difficultés

·       On manque d’énergie

·       On ne fait pas d’exercices physiques

·       Frissons, pieds et mains

·       Problèmes digestifs

·       Problèmes intestinaux

·       Douleurs lombo-sacrées, sciatique

Perturbations : peur existentielle, méfiance, jalousie, fuite, colère
C’est le Chakra qui enracine à la Terre et relie à la vie au quotidien. C’est de lui que vient la vitalité et la force physique. Il apporte la sécurité et permet que l’on se sente bien dans son environnement, dans toute situation.

CHAKRA SACRE

Je suis accueilli, je trouve ma place, je prends ma base

 

Organes associés :

  • Organes reproducteurs,

·       Reins,

·       Vessie

Situé entre le pubis et le nombril.

Eau

MOTS CLEFS : Sentiments, crainte, enthousiasme, franchise, créativité

Maladies liées à ce chakra :

  • Problèmes menstruels,

·       Ovaires,

·       Cystites,

·       Maladies de la prostate,

·       Impuissance,

·       Problèmes testiculaires,

·       Candidoses,

·       Maladies vénériennes,

·       Maladies rénales, calculs rénaux,

·       Problèmes de la vessie (faiblesse et inflammations),

·       Dorsalgies,

·       Douleurs aux hanches,

·       Maladies de la peau

Signes de déficience de ce Chakra :

  • Manque de joie de vivre

·       Manque de libido et problèmes sexuels

·       On n’arrive pas à profiter de la vie

·       On ignore la beauté et la poésie de la vie

·       On est trop dur, trop exigeant avec soi-même

·       On manque de créativité

·       On a une tendance à la jalousie

·       On a des tendances obsessionnelles

Perturbations : impuissance, frigidité, dépendances, gourmandise, anorexie

C’est le Chakra qui est lié au plaisir, à la sexualité, à la procréation. Il est le lieu du dynamisme et du changement, de tout ce qui rend la vie plaisante. C’est de cette énergie que la dualité Yin-Yang est issue et qui gère les relations au partenaire.

CHAKRA du PLEXUS SOLAIRE

Je trie, j’assimile, je maitrise, je construis, je transforme

 

Organes associés :

  • Pancréas,

·       Foie,

·       Estomac,

·       Rate,

·       Vésicule biliaire,

·       Système nerveux,

·       Bas du dos,

·       Muscles

Situé entre le nombril et le sternum.

Feu

MOTS CLEFS : travail, émotions, croyances personnelles, pouvoir personnel, identité sociale, influence, autorité, sang-froid, énergie, paix, l’éclat, joie, harmonie intérieure, vitalité, force intérieure

Maladies liées à ce chakra :

  • Problèmes gastriques,

·       Dorsalgies,

·       Brûlures œsophagiennes,

·       Douleurs du haut-ventre,

·       Problèmes digestifs,

·       Maladies nerveuses,

·       Diabète,

·       Surpoids, maigreur, nausées, estomac noué, problèmes de nutrition.

Signes de déficience de ce Chakra :

  • On ne peut donner libre court à ses sentiments

·       Il semble difficile de définir et d’atteindre nos buts

·       On n’arrive pas à s’imposer

·       On a du mal à accepter les critiques

·       On n’arrive pas à maitriser nos sentiments et on regrette nos actes

·       En cas d’insomnies ou de cauchemars

·       On est peureux

·       Quand on est jaloux et agressif

Perturbations : agressivité, apathie, égoïsme, insomnie,rancune, rigidité

C’est le Chakra des énergies de la transformation de ce qui est assimilé, elle permet de mettre en œuvre sa volonté et sa vision, de s’imposer au monde. Au travers de ce chakra se manifestent nos émotions.

CHAKRA du CŒUR

Je découvre la relation à l’autre

 

Organes associés :

  • Cœur,

·       Circulation sanguine,

·       Système immunitaire,

·       Bas des poumons,

·       Thorax,

·       Peau (comme limite de communication et d’échanges),

·       Haut du dos.

Situé entre les deux seins.
Air
MOTS CLEFS : Amour inconditionnel, harmonie, pardon, compassion, compréhension, transformation personnelle, chaleur, division, dévotion, désintéressement

Maladies liées à ce chakra :

  • Angine de poitrine,

·       Maladies coronariennes,

·       Arythmies, hypertension, hypotension,

·       Hypercholestérolémie,

·       Problèmes circulatoires,

·       Maladies et inflammations pulmonaires, asthme, difficultés respiratoires,

·       Refroidissements,

·       Allergies,

·       Douleurs aux épaules, aux bras et aux mains (rhumatismes),

·       Maladies de la peau

Signes de déficience de ce Chakra :

  • On ne se sent pas à l’aise en présence d’autrui

·       On se sent seul et isolé

·       On a du mal à vivre en société

·       Souvent de l’incompréhension avec votre partenaire

·       On se sent incompris de nos amis

·       On ressent le besoin d’aller vers la nature, les animaux

·       On est souvent épuisé

·       Être entouré de gens nous épuise

·       On a de la peine à s’accepter soi-même

Perturbations : doute, méfiance, jalousie, possessivité, paresse, lâcheté
C’est le Chakra de la médiation entre l’esprit et la matière, à partir duquel se construisent les relations fondées sur les sentiments d’amour (amour, amitié, sympathie, etc.). C’est lui qui permet de définir e cadre de référence interne d’une personne, pour qu’elle sache toujours ce qui est bon ou pas pour elle, il suffit d’écouter son cœur.

CHAKRA de la GORGE

Je m’exprime

 

Organes associés :

  • Mâchoire,

·       Cou, gorge,

·       Voix,

·       Voies aériennes,

·       Bras et mains,

·       Haut des poumons,

·       Dents, gencives

·       Œsophage,

·       Hypothalamus

Situé au creux du cou entre la pomme d’Adam et la fosse jugulaire.

Ether

MOTS CLEFS : Expression libre, créativité, communication, inspiration, sagesse, confiance, intégrité, vérité, liberté, indépendance

Maladies liées à ce chakra :

  • Maux de gorge,

·       Douleurs aux mâchoires,

·       Enrouement, difficulté à parler, bégaiement,

·       Douleurs dentaires,

·       Gingivites, aphtes,

·       Douleurs et contractures à la nuque et aux épaules,

·       Hyperthyroïdie et hypothyroïdie

Signes de déficience de ce Chakra :

  • On a des difficultés à transmettre nos pensées et sentiments

·       On se sent trop timide et on manque d’assurance

·       On dit souvent des choses que l’on regrette après

·       On a des difficultés à parler et à articuler

·       On manque d’inspiration au travail

·       On a tendance à manipuler les autres

·       On a tendance à monopoliser la parole

·       On a tendance à mentir et trouver des excuses

·       On a souvent la gorge nouée

Perturbations : dépression, froideur, timidité, indifférence, obsession du détail

C’est le Chakra de la communication et de l’expression de soi. Il fonctionnera bien si la communication est efficace aussi bien vers l’extérieur qu’à l’intérieur. Les chakras Sacré et de la Gorge sont étroitement reliés car dans la communication, le premier régit le domaine corporel et instinctif, et le second les domaines intellectuel et symbolique.

CHAKRA du 3ème OEIL

Je deviens conscient, j’intègre sereinement ce que je deviens

 

Organes associés :

  • Système endocrinien,

·       Hémisphère gauche du cerveau,

·       Organes des sens comme organes de la connaissance,

·       Sinus,

·       Système nerveux périphérique

Situé entre les deux sourcils.

Lumière

MOTS CLEFS : vision intérieure, intuition, clairvoyance, compréhension, perception, imagination, concentration, paix intérieure, projection, manifestation

Maladies liées à ce chakra :

  • Maux de tête, migraines,

·       Maladies du cerveau,

·       Douleurs oculaires,

·       Baisse de la vue, baisse auditive,

·       Inflammations de l’oreille moyenne,

·       Rhume,

·       Inflammation des muqueuses,

·       Maladies du système nerveux,

·       Troubles neurologiques, schizophrénie, maladies psychiques,

·       Trouble de la concentration et difficultés d’apprentissage

Signes de déficience de ce Chakra :

  • Souvent la sensation que la vie est triste et vide de sens

·       On vit souvent dans la peur et d’une humeur maussade

·       Il nous est difficile de nous laisser aller à notre fantaisie

·       On n’a pas très confiance dans notre propre intuition

·       On n’a pas le sens de l’orientation

·       On se sent perdu et sans but précis

·       Pensées désordonnées et on manque de concentration

·       On aimerait apporter plus de lumière dans notre vie

·       Quand on aimerait élever nos connaissances

Perturbations : angoisses, difficultés de concentration et d’apprentissage

C’est le Chakra qui permet de percevoir notre moi supérieur, ce qui n’est pas matériel. C’est le siège de l’intuition et d’une conscience supérieure.

CHAKRA COURONNE

Je suis, je suis en communion

 

Organes associés :

Cerveau central + hémisphère droit,

Système nerveux central

Situé sur le sommet du crâne (fontanelle).

Pensée

MOTS CLEFS : Perfection, intégration, unité avec le divin, sagesse et but, conscience universelle, compréhension, éclairement

Maladies liées à ce chakra :

  • Maux de tête,

·       Faiblesse du système immunitaire,

·       Sclérose en plaques,

·       Troubles nerveux,

·       Cancer,

·       Troubles psychiques,

·       Troubles de la mémoire,

·       Insomnies.

Signes de déficience de ce Chakra :

  • On est dépressif

·       On manque de joie de vivre

·       On manque d’énergie malgré un sommeil suffisant

·       Quand on a des maladies chroniques

·       Quand notre système immunitaire est très affaibli

·       Quand on est en quête des mondes supérieurs

·       Quand on pense qu’il n’y a pas de vie après la mort

·       Quand on a envie de découvrir la force de la sagesse.

Perturbations : doute, dépression, inconsistance, ennui, négativisme

Ce chakra transcende la fonction des deux chakras supérieurs précédents, et chacun des six chakras précédents lui est relié sur le plan énergétique, il est donc la synthèse et l’aboutissement de tous.

Lorsqu’il est éveillé et équilibré, si tous les chakras précédents sont en harmonie, on peut se brancher sur la connaissance ultime au-delà de l’espace et du temps, là où le présent rejoint l’éternité. C’est cet état que les sages qualifient de béatitude où d’extase.

Décodage des organes et suggestions de Sématabs

LE CORPS

Appareil circulatoire

Appareil circulatoire

Veines : Il me faut remonter et éliminer le sang sale, la boue, les problèmes. Il faut assainir, clarifier une situation (idem colon mais en cardiovasculaire).

Dévalorisation : je ne suis pas capable d’assumer, de prendre sur moi, de porter mon boulet ; je ne peux pas rentrer chez moi, au cœur, au centre du territoire ; je voudrais que le féminin rentre à la maison.

*****

Le sang présent dans les veines coronaires est associé à : sang sale, poison, vice, mort, tout ce qu’il faut éliminer. Les veines sont associées au territoire féminin

La tonalité du conflit est sociale et touche la frustration sexuelle, c’est-à-dire l’absence de relation, d’échange avec son partenaire. Il y a la crainte de n’être à personne, de n’intéresser personne.

Conflit de perte de territoire sexuel, chagrin d’amour, cœur brisé. Se sentir impuissante à ramener le mari au foyer ou alors la biche qui se sent entre deux cerfs, dans une relation triangulaire. La femme qui n’est pas aimée, qui n’a pas d’importance pour l’autre, qui n’est pas choisie

Il existe aussi de conflits d’une autre tonalité : Je veux éliminer le pourri, le sale, la mort, en moi et dans ma famille / Je ne supporte pas de dépendre de quelqu’un.

*****

Artères coronaires : Les conflits affectant ces artères sont liés à la perte de territoire ou du contenu du territoire (ex, le partenaire qui quitte le territoire). « Je veux être chef ! », c’est le conflit masculin chez les droitiers en âge de procréer, c’est aussi un conflit de perte de territoire sexuel masculin.

*****

Hypertension : Artères, Rediriger l’énergie émise par le cœur afin de propulser le sang

  • Je n’arrive pas à passer à l’action ; je me prépare à agir, mais je ne fais que me préparer ; interdiction ou danger à agir ;
  • On m’empêche de sortir, on m’empêche d’agir et je dois obéir ; je ne suis pas soutenu par ma famille, on ne me soutient pas dans l’action (artères masculine – veines féminines, quitter la maison vs retourner à la maison) ;
  • Conflit avec les liquides (origine rénale), conflit de perte de repères
  • J’ai été déçu par l’amour alors j’ai fermé mon cœur

*****

Aorte : Perte de territoire périphérique (résidence secondaire), éloigné.

Rétrécissement de l’artère pulmonaire : Je veux mourir avec lui ou elle, je garde un mort de ma famille en moi.

Artère proche thyroide : Conflit de perte de territoire élargi que je dois solutionner dans l’urgence (une femme a peur de perdre son homme à une autre femme et se dépêche de se marier pour ne pas le perdre.

Carotides et artères cérébrales : Pertes de territoire intellectuel, je dois défendre mes idées, droits d’auteur volés.

 

Appareil génital féminin

Appareil génital fem

Vagin : Cet organe s’inscrit dans une tonalité sociale et relationnelle. D’une manière générale, le vagin est affecté par des conflits de :

  • Ne pas pouvoir accomplir l’acte d’union charnelle
  • De frustration liée à l’acte sexuel
  • De ne pas avoir un homme à soi.

Les saignements qui sont causés par ces conflits engendrent un cercle vicieux du fait qu’ils viennent empêcher les relations sexuelles. Le conflit actif bloque l’hémisphère gauche et la fabrication d’hormones féminines, pouvant aboutir à la frigidité.

*****

Utérus : Ma famille est hors normes.

La fonction de l’utérus va de la conception jusqu’à l’accouchement, par conséquent, les conflits seront :

  • Conflit sexuel (lors de l’acte), jugé hors normes, sale
  • Conflit familial (nidification impossible de la famille)
  • Conflit de perte (cad d’un enfant, du géniteur ou des petits-enfants)

Si le conflit est vécu uniquement dans une dimension sexuelle, la pathologie affectera le col. Chez les femmes plus âgées ce sera généralement une pathologie du corps utérin, en relation avec une grande peur pour les tout-petits, ou pour des pulsions sexuelles pas propres.

L’utérus représente le foyer, la famille, et le col représente le couple.

Les muscles lisses de l’Utérus pourront être affectés dans le cas d’une dévalorisation liée au fait de ne pas pouvoir être enceinte, avoir d’enfant ou même de ne pas avoir le bébé et/ou la famille souhaités.

Le col de l’utérus touche plus généralement les jeunes femmes. Les pathologies et troubles sont liés à des conflits de

  • Frustration sexuelle ; on a un homme, mais on est frustrée de ne pas pouvoir en profiter pleinement
  • Frustration affective, à cause de l’abandon ou de la séparation d’un mari par exemple (tel ou tel personne ne me choisit pas et en préfère un/une autre)
  • « Mauvaise dépendance » relative au partenaire (trop indifférent ou trop prévenant).

Muscles lisses de l’utérus : dévalorisation de ne pas pouvoir être enceinte, avoir d’enfant, ou de ne pas avoir le bébé et/ou la famille souhaités ; deuil non fait d’une IVG ou fausse couche ; désir d’une grossesse idéale ;

Aménorrhée (ado) : j’ai peur de grandir, de montrer que je ne suis plus une petite fille, la sexualité m’effraie, je m’oppose à ma mère (filles dominées par leurs mères) ; chocs sexuels.

Règles douloureuses : conflit avec l’autorité, la règle, la contrainte, avec la norme ou la famille, les liens du sang ; cette famille n’est pas normale, un aspect de ma famille me fait mal.

Règles abondantes : je veux que quelqu’un de ma famille s’en aille, je veux quitter cette famille, j’ai peur de me faire vampiriser, j’ai peur d’être quittée par mon partenaire.

Descente d’organes : prolapsus, c’est trop dur à porter dans ma condition de femme ; je dois jouer le rôle de l’homme.

*****

Col de l’utérus : Conflit de frustration sexuelle. On a un homme et on est frustrée, on ne peut pas en profiter pleinement.

Frustration affective, à cause de l’abandon, de la séparation d’avec le mari par exemple : je ne suis pas choisie, mon mari, fiancé ou ma copine en préfère une autre.

Conflit de mauvaise dépendance relative au partenaire (trop indifférent ou trop prévenant).

*****

Ovaires : Les ovaires représentent la féminité et la créativité, c’est grâce à eux que la femme peut donner la vie. Cela peut aussi bien toucher un enfant qu’un projet important. D’une manière générale, les troubles ovariens sont causés par une souffrance qui affecte la capacité de la femme à enfanter ou créer. Par extension, cela pourrait se traduire par un conflit quant au fait d’être femme.

Les conflits qui atteignent les ovaires, sont des CONFLITS DE PERTE

Conflit de perte d’un enfant virtuel ou réel

Peur de perdre par anticipation

Ovaire gauche = relation mère-enfant / Ovaire droit = relation à l’homme, au père

Dans le cas de l’ovaire droit, le conflit à l’homme implique une dévalorisation, la femme a l’impression de manquer de séduction, qu’elle ne plait plus.

Il y a aussi assez souvent des pathologies ovariennes marquées d’un ressenti de fusion à sa propre mère.

Cellules germinatives :

Grave conflit de perte, conflit de perte d’un enfant virtuel ou réel ; peur de perdre par anticipation. Ex : tératome et kyste dermoïde, je fais mon enfant comme par parthénogénèse car je n’ai pas de vrai partenaire.

Zone interstitielle (tissu conjonctif, corps jaune, corps de Graaf, cellules thécales :

Tonalité de dévalorisation, conflit de perte de sa capacité de séduire, conflit semi-génital laid souvent accompagné d’un sentiment de culpabilité avec une notion de coup-bas ; conflit d’être dénigrée, chapitrée par une personne de l’autre sexe.

Ovaire polykystique : je n’arrive pas à expulser mon œuf, à grandir, à maturer ; tendance à rester enfant, à devenir masculine, difficulté à poser un choix définitif.

Ovaire droit : relation à l’homme ; je manque de séduction, je ne plais pas ; la femme est dans l’ajout, le surplus, lorsqu’elle se sent séparée, il faut séduire à tout prix, en faire plus ; je m’en veux de ce coup bas sexuel ; cette rupture dramatique, c’est moi qui l’ai provoquée.

Kyste fonctionnel ovaire gauche : je me sens séparée du projet d’avoir un enfant, car ce projet est incapable de séduire mon mari, de lui plaire ; projet + tonalité d’action impuissante ; je vais perdre ce garçon car je ne couche pas avec lui (culpabilité et dévalorisation).

 

Appareil génital masculin

Appareil génital masc

Penis : Les troubles affectant la verge sont à caractère sexuel. L’homme a une peur, une honte de montrer son sexe, son érection ou sa virilité ou il est soumis à un interdit ; il n’a pas le droit d’avoir de sexualité ou de plaisir.

Le pénis représente mon aspect masculin, ma puissance et ma sécurité affective. Les troubles sont donc indicateurs de conflit dans l’expression de la masculinité. Dans de nombreux cas, ces conflits trouvent une origine dans le lien maternel.

*****

Zone germinative du testicule : Les cellules germinatives ont pour fonction la fabrication des spermatozoïdes et du liquide spermatique. Les troubles affectant cette zone sont en relation avec des conflits graves de perte d’un enfant, d’un être cher et proche (cela peut être des animaux aussi). L’asthénospermie est causée par une dévalorisation de l’homme quant à ses capacités à s’imposer en chef de famille, à protéger ses enfants.

Zone interstitielle du testicule : Conflit de la perte de pouvoir de séduction, de son image d’homme, on ne peut plus séduire. Les hommes qui se sentent dénigrés par une personne du sexe opposé peuvent souffrir de troubles dans cette zone. Il y a aussi une connotation de « coup bas », « moche » et de culpabilité.

Testicule gauche = conflit en lien avec les enfants réels ou désirés Testicule droit = conflit en lien avec une compagne, avec la séduction.

Hors zone germinative du testicule : Ectopie testiculaire : Pas de descente, pas de descendance. Interdiction d’être père, d’être un homme, de grandir et dépasser ses parents ; devoir rester enfant pour ne pas ressembler à son père ; hantise de la conception.

Torsion des testicules : dévalorisation liée à l’efficacité du testicule

*****

Bourses : Ce qui touche à cette partie du corps s’inscrit dans une tonalité de protection. Protection des testicules pour lesquelles on craint un danger, de prendre un coup. J’ai peur pour ma lignée, ma descendance. Ce qu’il y a à l’intérieur des bourses représente ma lignée, mais aussi ma virilité.

 

Bassin

Bassin

Conflit de ne pas pouvoir accueillir (nouveau né ou autre) de façon satisfaisante ; conflit par rapport à la portance d’un bébé (ex, fausse couche) ; dévalorisation sexuelle

Os iliaque : Lié à la sexualité, l’accueil, la grossesse ; très grande valorisation par rapport à la sexualité, sexualité vécue en termes supérieurs ; vieille mémoire de s’être fait avoir, on a fait des choses dans mon dos

Articulation sacro-iliaque : Conflit de dévalorisation à coloration sexuelle ; droite = je suis avec quelqu’un qui n’accepte pas ce que je veux, notion de volonté imposée et d’affrontement ; gauche = je me sens coupable de refuser de faire ce que l’autre demande, je freine pour ne pas aller plus loin (inverse chez les gauchers)

Pubis : Dévalorisation sexuelle ; je ne suis pas performant(e) sexuellement ; je ne suis pas capable d’accompagner le mouvement de l’autre durant l’acte ; vis mal sa puberté

 

Bouche

Bouche

La bouche est un ensemble d’éléments dont nous sentons l’importance à chaque instant de notre vie. Par la bouche, nous pouvons nous nourrir, boire et respirer, nous pouvons communiquer avec les autres, c’est un nexus qui nous lie à nous-mêmes et aux autres, qui fait le lien entre notre intérieur et l’univers qui nous entoure. Elle permet de formuler nos pensées pour interagir socialement (aussi bien grâce à la parole qu’au contact physique direct), il est le premier passage de tous les éléments qui assurent notre survie.

Conflit en lien avec la nourriture ou la parole ; si je lui dis cela, je le tue.

Menton = émotivité

Os du menton = dévalorisation en termes d’émotions

Tics de la bouche =interdit ou dangereux de parler, s’exprimer, manger, mais je continue à le faire dans la biologie, secrètement.

Lèvre inférieure = féminin / lèvre supérieure = masculin

Sous-muqueuse de la bouche :

  • Côté gauche (droitier) : je ne peux pas faire sortir, exprimer le morceau ; je ressens une vilénie, une insulte, une injure et en même temps, il m’est impossible de répondre ; aphtes près des lèvres, la parole est presque sortie ; les paroles /désirs non dites ulcèrent la bouche.
  • Côté droit (droitier) : je n’arrive pas à attraper le morceau, alors que c’est important pour moi de le faire ; conflit de vouloir s’alimenter alors que l’on voudrait le faire ; muguet, je me nourris de souffrance et de mort, j’ai perdu contact avec mon protecteur.

Végétations : On veut avoir quelque chose, on ne peut pas l’avoir ; je veux attraper l’odeur de ma mère (sécurité et valorisation)

Palais : Le palais contribue à la phonation et à la déglutition. Cela touche un conflit de dévalorisation. C’est le morceau que l’on avait déjà dans la bouche et que l’on nous retire, je n’ai pas été assez performant et je n’ai pas réussi à garder le morceau dans ma bouche pour pouvoir l’avaler ensuite. On vient de me retirer de la bouche ce qui me fait du bien, ce qui me fait plaisir ou ce qui me fait survivre. La promesse d’obtenir quelque chose, comme un nouveau travail et de se le voir retirer au dernier moment. On ressent donc un sentiment d’impuissance et d’injustice lié à une dévalorisation, au fait de ne pas avoir été capable.

Cette dévalorisation peut aussi être liée à la parole, surtout si elle est verrouillée.

Aphtes : Vilénie, injures, grossièreté à laquelle je n’ai pas répondu ou pu répondre.

Gencives : Ma parole n’a plus de poids, grosse dévalorisation. Les dents viennent s’enraciner dans les gencives, celles-ci les soutiennent, et influent grandement sur la santé des dents.

Des problèmes aux gencives expriment nos doutes et nos peurs menant à une indécision. On n’ose plus aller de l’avant. On craint les résultats alors on préfère stagner. Ces doutes et ces peurs nous empêchent de mordre dans la vie à pleine dents, d’accepter pleinement nos décisions et d’avancer en confiance.

Conflit de dévalorisation sociale, notamment dans la manière dont notre parole est reçue par les autres, si l’on n’est pas écouté ou que ce que l’on dit n’a pas de poids.

Inférieure = féminin et maternel / Supérieure = masculin et père

Les lèvres s’ouvrent pour exprimer, ou se ferment. Elles traduisent notre capacité à nous ouvrir à l’autre et à exprimer nos émotions et nos idées. La morphologie des lèvres sera un bon indicateur de cette capacité d’ouverture. Il est important de toujours exprimer ce qu’il y a en nous, que cela soit en verbalisant ou en embrassant. Les tensions, les soucis ou des sentiments que l’on n’exprime pas peuvent endommager les lèvres.

 

Bras

Humérus : Ce sont les ailes. Je suis incapable de protéger, de ramener sous mon aile ; les bonnes choses on les incorpore (droite) et on rejette les mauvaises (gauche)

Coude : Dévalorisation liée au travail (huile de coude) et à l’identité

Avant-bras : Le radius, c’est le rayon de sécurité autour de soi, on peut se dévaloriser de ne pas pouvoir mettre un périmètre de sécurité autour de soi ; on n’arrive pas à poser des frontières

 

Cerveau

Tumeurs du cerveau : Je dois trouver dans ma tête une solution au-delà de mes possibilités habituelles ; il s’agit de se dépasser, de faire toujours plus ; résoudre au-delà du possible. Minimiser et être dans le déni ; la personne n’est pas dans la réalité, attitude forcément défensive, les patients font comme si de rien n’était. J’ai besoin de soutien, tumeur pour sur-compenser par l’intellect un handicap, une limite ; j’ai besoin de soutien pour trouver une solution intellectuelle qui colle car j’en ai manqué.

Gliome : Conflit, être le plus intelligent, le plus fort, le premier. C’est toujours un conflit de conjonction avec d’un côté, cette tonalité de devoir dépasser intellectuellement, et de l’autre un domaine particulier dans lequel cette nécessité apparait.

Maux de tête, céphalées, migraines :

  • Les malades sont plus cérébraux, intellectuels, mentaux, cependant ils éprouvent des émotions, elles ne sont pas complètement incarnées, un peu là-haut
  • Je dois trouver une solution avec ma pensée
  • La personne ne veut pas perdre la maitrise, elle doit contrôler, obtenir la perfection. Elle est séparée d’un idéal, d’un absolu et veut toujours se dépasser.
  • Le déni : il n’y a pas de problème, le problème n’existe pas. Les personnes ont tendance à s’évader dans le rêve, elles ne veulent pas affronter la réalité. Elles ne veulent pas être en contact avec une émotion insupportable. Le problème est d’avoir un problème.
  • Chaque fois qu’une personne est dans une situation sans solution

Ces maux apparaissent chez les personnes passionnées, qui ne savent pas s’arrêter, ils n’en ont jamais assez. Craignent l’angoisse du vide

Epilepsie : Conflit de motricité, je suis obligé ou empêché de faire un mouvement, d’agir, de courir, de parler ; peur.

Pseudo-absence : Conflit de séparation ; conflit de peur. Le plus souvent il s’agit d’une menace de perdre son territoire, mais toute peur + séparation = risque de déclenchement. Syncope ou perte de connaissance, j’ai envie d’être ailleurs.

Alzheimer : Au cours de la vie, alternance de nombreux conflits et solutions, surtout des conflits de séparation. Ils ont besoin de contact, ils ont besoin de contact, ils aiment être pris en charge, aidés, et en même temps, l’autonomie est très importante, il est vital d’avoir leur bulle, leur univers. Donc double contrainte : j’ai besoin du contact avec l’autre, j’ai besoin d’une distance avec l’autre.

Méninges : J’ai peur pour ma tête et tout ce qui se trouve à l’intérieur d’elle. Ressentis possibles :

  • Réel : cerveau menacé par une agression, traumatisme
  • Transposé : j’ai peur de la folie
  • Symbolique : je protège le chef de famille, la tête de la maison

Parkinson : Je ne veux pas aller au bout des choses ; finir c’est mourir ; je voudrais tout contrôler, mais la situation est incontrôlable

Bégaiement : Je rajoute du temps, de l’espace dans le dire ; décalage entre mon rythme et celui que l’on m’impose.

Hémiplégie : Conflit d’avoir été obligé ou empêché de se plier en deux, soumission

Thalamus : Je me juge mal, j’ai peur d’être mal jugé, je me sens jugé ; tout le conflit est centré sur moi-même, dévalorisation globale de toute la personnalité

 

Coeur

Zone à traiter

Plaque SEMAPAD

Onde-couleur

Durée

Plaques sur corps

Durée

#1 Cœur

 

(général)

Connexion

Orange

9’

Connexion sur VC12

 

Chakra du cœur +

Sur le Cœur :

Cercle + Protection + Foi + Force et stabilité

15’

V+m

3’

Ind

3’

#2 Cœur (Apaise et calme)

Connexion

Bu

10’

Connexion VC12

 

Sur le 3ème Œil :

Sérénité + Calmer sa pensée

10’

#3 Cœur (soigne maladie/dommages)

Cœur

V+m

10-15’

Placées sur la zone du cœur :

 

Soigner, guérir (mineur, majeur ou autre), et/ou récupération, et/ou vitalité.

Force et stabilité

Plaque IR (max. 1min)

 

13-22’

IR

3-7’

Les protocoles #1 et #3 ne doivent pas être pratiqués dans une même séance. Le protocole #2 est compatible avec les deux autres selon les besoins.

 

Le Rouge doit être évité dans presque tous les cas, une énergie excitatrice pourrait fatiguer le cœur un peu plus s’il est déjà en travail excessif.

Insuffisance coronarienne : obstruction par, graisse (endothélium), embolie (migration), spasme musculaire.

Endothélium : je me sens séparé de mon territoire (séparation)

  • Cholestérol : je ne compte que sur moi, je veux m’en sortir seul, j’ai été déçu par les autres
  • Triglycérides : je ne compte que sur les autres car je manque de confiance en moi
  • Chol+trig : je ne compte que sur mon clan, ma famille. Ou 2 événements différents avec les 2 ressentis

Muqueuse>spasme musculaire : il va falloir se battre pour ne pas perdre le territoire ; je suis impuissant à garder mon territoire.

Tachycardie : j’ai peur dans le futur d’être frustré, en amour, en affection ; ce n’est pas cette relation-là que je veux ; il y a urgence à éliminer les problèmes ; le cœur s’accélère quand on se sent en combat ou en danger.

Bradycardie (lent) : je veux garder les déchets en moi, la mort, en lien avec la famille.

Arythmie : dans le futur, je risque de perdre mon territoire et je veux le conserver. Pour cela, il va falloir surprendre l’adversaire.

Extrasystole : je veux me battre contre le projet de perdre mon territoire.

Bouffées de chaleur : elles signalent que quelque chose se passe dans mon environnement = alerte ; je manque de chaleur, d’amour, j’ai besoin de l’autre.

Malaise vagal : je veux contrôler l’incontrôlable, lié à la perte du sang = danger pour le cerveau (malaise par vasoconstiction).

Hémorragies : je veux mettre la famille en dehors de moi, ou quelqu’un de la famille, voire moi-même.

Saignements de nez : j’ai peur de la mort, de la mienne ou de celle d’un proche ou d’un animal ; besoin de plus de contact avec la famille ou de la chasser vers l’extérieur.

Palpitations : dans le futur, j’ai peur de mourir ou de la mort d’un proche ; entendre mon cœur me rassure.

ENDOCARDE : Cela m’arrache le cœur ; conflit de séparation avec une chose, une personne, présente au sein de la maison.

MYOCARDE et ventricules :

Hypertrophie ventriculaire gauche : Je me dévalorise de ne pas avoir de territoire

Insuffisance ventriculaire droit : C’est comme si mon père m’avait empêché de vivre ; problèmes liés au suicide ; on m’empêche de vivre ; empoisonné (propre ou figuré).

Insuffisance ventricule gauche : Le VC est l’amour, la vie. Je n’ai pas reçu assez d’amour de mon père (du masculin) ; je n’ai pas assez reçu pour m’autonomiser ; je suis impuissant à donner la vie, à être généreux.

 

Colon

Le colon élimine ce qui a été jugé inutile par le corps, superflu, sale. Il y a une notion de progression, de chemin à parcourir pour évacuer l’inutile. Le colon récupère l’eau contenue dans les matières (je veux garder maman, le liquide, les repères, je réabsorbe l’eau).

Méchanceté, vacherie, trahison, crasse ; conflit provoqué par une action vile, ignoble, dégoûtante. Conflit de saloperie, plus on avance dans le colon pour les conflits sont importants.

Colon ascendant : saloperie avec des individus de la lignée au-dessus de soi (parents, patrons,…) ;

Colon transverse : collatéraux et assimilés (frères, cousins, époux,…) ;

Colon descendant : enfants et assimilés.

Colite, inflammation du colon : C’est dégueulasse et ça m’irrite, subir des choses indigestes à répétition. Récidive du même conflit

Maladie de crohn : Conflit de contrariété indigeste et de crasse en lien avec la famille proche

 

Colonne vertébrale

Rachis : Dévalorisation centrale de la personnalité en lien avec l’organe innervé ou l’organe relié embryologiquement parlant ; je porte qui-quoi ?; je ne suis pas à la hauteur ; perte de l’axe de vie

Disque intervertébral : C’est un amortisseur ; je dois amortir les angles, faire l’intermédiaire ; je dois faire le tampon entre deux êtres chers qui se disputent ou entre deux valeurs ; je ne peux pas me reposer sur moi-même ; je me dévalorise car je ne suis pas à la hauteur de… (travail, couple, sexualité,…)

Rachis cervical : Plier le cou, être obligé de baisser la tête de honte, capituler ; injustice humiliation ; dévalorisation morale

  • C1, 2, 3 : je rumine, je voudrais être un autre, avoir une autre situation plus valorisante ; c1 = altas, l’information à donner, c’est le conflit des enseignants ; c’est la communication profonde en terme de dire, en termes d’émission ; c2 = axis, performances intellectuelles, vertèbre de la communication profonde, c’est l’information prise, à intégrer, l’information intéressante ; c3, liée au contact, à la beauté, à la face, au visage, je veux que les choses soient belles
  • C4, 5, 6, 7 : conflit d’injustice ou de soumission, c’est là que l’on fait plier le joug, difficulté d’harmonisation entre ma pensée et mes actes ; c4, recherche du juste milieu, compromis dans la communication ; c5, rapport avec le verbe, la parole, problèmes liés à la parole et au déplacement, c6, rêve d’enfance inaccessible ; c7, énorme conflit d’injustice

Rachis dorsal : C’est la charpente du corps, il faut tenir, je suis seul pour tout, le pilier de la structure

  • D1 : en liaison avec le rein, œsophage, trachée, bronches
  • D2 : c’est le territoire avec le cœur, valvules, artères coronaires ; je suis la structure de mon territoire
  • D3 : en rapport avec la mère (ou symbolique), le poumon, les seins, la plèvre ; droite= manque d’affection, gauche= colère
  • D4 : vésicule biliaire et rancœur ; rancœur dans la dévalorisation ; ou dévalorisation en lien avec une contrariété indigeste
  • D5 : conflits liés à des problèmes de sang ; j’ai manqué d’affection ; contrariété familiale récente ; je ne suis pas intégré dans le clan ; plexus solaire et père
  • D6 : je suis incompris, estomac ; contrariété dans le territoire, conflit indigeste
  • D7 : conflit de l’ignominie, pancréas ; duodénum, assimilation
  • D8 : dévalorisation car on se sent rejeté par sa famille ; conflits en lien avec le sang, rate, famille
  • D9 : conflit des surrénales ; je me suis trompé de direction ; dévalorisation d’avoir suivi le mauvais chemin
  • D10 : conflit d’écroulement des valeurs, reins ; anéantissement ; problèmes de choix, de direction
  • D11 : conflit en terme d’évacuation (colon) ou de marquage de territoire (vessie) ; peur de la séparation
  • D12 : pubis, dévalorisation sexuelle ; colère, culpabilité dans la sexualité

Rachis lombaire : C’est l’assise, ce qui nous fait tenir droit, le pilier de notre personnalité

  • L1-L4 : on se sent dominé, impuissant à s’opposer
  • L1 : dévalorisation en lien avec quelque chose qui est sale (estomac, colon) ; notion d’échange, de circulation ; sentiment d’impuissance
  • L1-L2 : assimilation
  • L2 : appendice, quelque chose de pas propre, saloperie qui dévalorise ; devoir lâcher les choses
  • L2, et surtout L3 sont le centre de gravité du corps ; déstabilisation, perte de l’axe
  • L3 : dévalorisation dans la perte (avortement par ex) ; situations familiales tendues ; obligé de me soumettre, je me dévalorise
  • L4 : quelle est la base sur laquelle je me construis pour ériger quelque chose ? dévalorisation au niveau du travail ; conflit relationnel, je suis le mouton noir
  • L5 : c’est la vertèbre la plus grosse, la base, très sollicitée dans les jeux sexuels amoureux ; dévalorisation au niveau de la sexualité ; je ne suis pas à la hauteur ; conflit hideux ou sexuel de dévalorisation ; coup bas, trahison, sapé à la base
  • L5, S1 : on impose une relation sexuelle, je n’ai pas envie et on m’oblige à le faire (couple aussi) ; problématique d’intégration aux voisins, collègues, amis,… ;
  • Sciatique droite : on m’oblige à faire quelque chose que je n’ai pas envie de faire ; on m’oblige à aller de l’avant, je retiens
  • Sciatique gauche : je veux aller, mais on me retient vers l’arrière (NB, inverser pour les gauchers)

Sacrum : Dévalorisation liée à la sexualité, liée à quelque chose de sacré (culte)

Coccyx : Dévalorisation dans le fondement de la personnalité (base) avec une tonalité sexuelle ; ce qui permet d’être stable, ce qui permet la rectitude, ce qui sépare des bêtes ; problème avec l’homosexualité/sodomie

 

Décodage vertèbres schéma

Crâne

Dévalorisation intellectuelle, l’intelligence n’a pas de valeur

  • Plateau externe de la calotte = dévalorisation venant de l’extérieur, des autres
  • Plateau interne = dévalorisation vient de l’intérieur, de soi
  • Le temporal : le temps et l’audition de territoire
  • L’occipital : vision du danger
  • Frontal : affronter

Le rocher : conflit de dureté

 

Dents

Les dents sont ce que l’on montre socialement, lorsque l’on sourit, lorsque l’on montre les dents en retroussant les lèvres, et elles peuvent mordre. Leur fonction n’est pas uniquement de faciliter la nutrition, mais on prit une dimension sociale et psychologique essentielle que l’on a directement héritée du monde animal.

Les dents symbolisent les décisions, elles représentent mon intégrité, équilibre et stabilité. Des dents altérées indiquent une faible affirmation de soi, une réalité inacceptable pour moi et la peur de prendre ma place dans l’univers avec les responsabilités que cela implique. La difficulté à acquérir mon indépendance et mon autonomie, à accéder à ce que je désire pourra causer des problèmes à mes dents.

Elles représentent aussi ma volonté à aller de l’avant, à bien faire les choses, mes capacités à donner vie à mes pensées et mes émotions.

Les problèmes dentaires sont liés aux décisions, que l’on reporte, dont les conséquences nous font peur, ou parce que les choix nous font peur. La tonalité des décisions que l’on n’arrive pas à prendre vont affecter les dents de manière différente.

  • Email, taches, caries : Je peux mordre, mais je n’en ai pas le droit, je n’ai pas la permission d’être agressif
  • Os : dentine : Dévalorisation, je ne suis pas capable de mordre
  • Pulpe : Je n’ai pas le droit de nourrir de l’agressivité, je ne veux pas nourrir le combat
  • Ligaments dentaires : Dents qui bougent, quoi que je fasse je n’arriverai pas à être agressif, mordant, à parler utilement.
  • Collet : Mon agressivité doit être cachée
  • Abcès à la base de la dent, décalcification, perte de la dent : J’ai mordu, je me reproche d’avoir été mordant, alors je jette les armes, mes dents.
  • Canines : Elles déchirent et coupent. Elles sont les dents de l’acharnement, ce sont celles qui l’on découvre pour exprimer sa colère et sa haine. Elles sont liées au fait de pouvoir exercer une certaine autorité sur les décisions que j’ai à prendre. Elles symbolisent ma capacité à me protéger moi-même.
  • Incisives : Ce sont les dents qui tranchent, notamment lorsqu’il y a un choix à faire.

Molaires : Celles-ci écrasent et broient. Ce sont les dents de la protection, de l’endurance et de la persévérance. Lorsqu’elles s’endommagent, nous sommes atteints dans notre stabilité. Les prémolaires indiquent mon degré d’accord par rapport à mes décisions et les molaires mon degré de contentement face à ces décisions.

 

Estomac

Il reflète la manière dont une personne absorbe sa réalité, sa capacité à digérer de nouvelles idées et situations. Les problèmes surviennent lorsque la réalité quotidienne est en conflit avec mes désirs et mes besoins.

Grande courbure : Je n’ai pas ce que je veux, j’ai ce que je ne veux pas ; manque+indigeste. Ça  me reste sur l’estomac, ennui, agacement, peur archaïque de mourir d’inanition ; la nourriture pourra être réelle ou symbolique.

Boulimie : L’estomac plein du bébé signifie sécurité et plénitude par le remplissage. Si l’on ne peut plus réussir à remplir, la personne restera dans un besoin sans fin de sécurisation. Peur d’un manque d’affection, anxiété profonde et vide intérieur, quelque chose me dégoûte.

Nausées, vomissements : Je refuse le monde extérieur, les événements. Ma solution est de les remettre dehors.

Ulcères : Je suis en lutte contre un extérieur qui m’agresse.

Hernie hiatale et reflux : Conflit du hibou qui régurgite les restes de ses victimes. Je veux recevoir, je laisse toujours la porte ouverte, je suis dans l’attente de tendresse, je suis à vide (avide) de nourriture, femmes,… je n’en ai jamais assez.

Petite courbure de l’estomac, tonalité sociale : Conflit relatif à des personnes ou des situations que l’on doit côtoyer par obligation. Conflit très profond avec une personne que l’on ne peut pas éviter et qui reste sur l’estomac.

Contrariété dans le territoire, différend frontalier avec le chef du territoire ou un voisin,…

Hyperactivité gastrique : Grosse contrariété dans le territoire

Brûlures d’estomac : L’extérieur m’attaque et me met en péril, l’ennemi a pénétré et envahi

Pylore : La porte de l’estomac, qui garde la porte, qui veille, qui protège ?

 

Foie

Conflits du manque. Lorsque l’on a peur de manquer, que nos moyens d’existence et de survie sont mis en danger. On a peur de manquer de l’essentiel, mais cet essentiel peut être très différent selon les personnes, cela peut-être de la nourriture, mais aussi de l’argent, ne pas obtenir une bourse,… quelque chose qui nous paraît indispensable… la peur de manquer au sens large du terme.

Le foie est aussi un organe qui permet de transformer les aliments, et l’on retrouve cette notion de transformations dans beaucoup de situations de notre vie. Le fait de changer/transformer quelque chose d’important dans notre vie, lorsque nous devons changer un élément important de notre vie afin de pouvoir les éliminer ou les assimiler.

Le foie représente aussi ma propre aptitude, la foiœil et la confiance que j’ai dans mes possibilités.

Les problèmes de foie naissent facilement des frustrations accumulées, haine, jalousie et agressivité qui peuvent les déclencher. Ces sentiments sont l’expression de peurs que nous ne savons pas comment exprimer autrement que par ces colères. Nous sommes alors facilement dans le jugement, des autres, mais aussi de nous-mêmes et l’on doit vivre en étant plein de ressentiment, de mécontentement, en se plaignant sans arrêt.

 

Genou

Genou : Conflit avec la mère, la spiritualité, le sport ou l’obéissance ; on ne veut pas plier le genou devant une situation ; je dois mettre un genou à terre (soumission, céder ; on me force à obéir ; dévalorisation sportive ; il faut changer de direction, faire un choix, le mouvement a été amorcé vers un projet de changement

  • Ligaments croisés : conflits en terme de futur ; quand vais-je être autonome, arrêter d’obéir ?
  • Ligament latéral interne : dévalorisation par rapport à une colère
  • Postérieur ou croisé postérieur : dévalorisation en rapport avec un territoire ; intérieur=avec soi ou le partenaire sexuel pour la femme, externe=avec l’autre
  • Douleurs : je cède

Rotule : C’est l’arrangement ultérieur ; j’attends l’arrangement dans le futur car la situation est bloquée pour l’instant ; je ne peux pas aller plus loin, je suis sur les rotules

Ménisque : Je suis obligé de me soumettre tout en voulant amortir le stress du conflit ; voir spécificités

 

Gorge

Amygdales : Conflit de ne pas pouvoir avaler ou cracher le morceau, il peut encore m’échapper, peur de ne pas avoir la totalité du morceau, je veux l’attraper, mais je ne peux pas.

Elles contrôlent ce qui circule au niveau de la dents, ne gardant que ce qui est bon pour la personne et rejetant ce qui est nocif. Lorsqu’elles sont enflammées, on a des difficultés à avaler et on refoule nos émotions, notamment de colère ; on étouffe sous cette pression. Notion d’angoisse et de colère face à une personne ou situation qui nous fait peur et face à laquelle nous sommes impuissants.

Il s’agit aussi parfois d’un conflit de ne pas pouvoir avaler ou cracher le morceau. Cela correspond à l’angoisse de ne pas avoir la sécurité d’assurée totalement, on va pouvoir réussir à attraper le morceau et on n’est pas certain d’arriver à le garder et à l’avaler, nous développons donc cette angoisse de le voir nous échapper (ou d’en perdre même une partie) ; il y a donc une note de dévalorisation qui accompagne ce conflit. On a l’impression que cela va nous échapper et on a du mal à avaler cela.

Cordes vocales : C’est l’association d’une peur bleue et d’un conflit d’identité sexuelle. C’est notre voix qui nous permet de nous identifier ; je ne me sens pas reconnu en tant qu’être humain et cela m’insécurise.

Aphonie : il faut que je me cache, j’ai trop peur que l’on me reconnaisse, et pourtant il faudrait que j’appelle mais c’est trop dangereux

Tumeur des cordes vocales : su muqueuse, conjonction de 3 ressentis : séparation, peur bleue, devoir crier. Sur muscles larynx, ajouter la peur de ne pas pouvoir se défendre.

Larynx et trachée : Conflit de peur bleue face à un péril tout à fait inattendu, qui vous coupe le souffle ; mémoire d’étranglement, pendaison.

Trachée : peur plus profonde, plus intime, féminine, le danger est entré plus profond en soi. Je subis une situation effroyable sans pouvoir réagir, je suis pétrifié.

Chez le/la gaucher : la tonalité n’est pas de peur bleue, mais de menace dans le territoire.

Les pathologies du larynx sont liées à une réaction féminine, sans passer à l’attaque.

Bégaiement : il y a un décalage entre mon rythme et celui que l’on m’impose et cela dans un climat d’insécurité.

Coqueluche : l’inquiétude vis-à-vis de la mort est profonde en moi ; personne sur qui s’appuyer, sentiment d’insécurité.

Œdème de Quincke : il faut faire le mort pour survivre (souvent conflit in-utéro ou dans l’histoire des parents ; où est l’intérêt de ne pas bouger), face à un prédateur qui n’est pas un charognard ; mémoire d’avoir eu la mort en direct

Trachée : je subis une situation effroyable sans pouvoir réagir, je suis pétrifié

 

Intestin grêle

« L’un teste un »

L’intestin est l’organe qui peut tester la qualité de l’alimentation, la qualité comestible de ce que l’on trouve dans notre environnement. Dans la médecine chinoise, il permet de différencier le pur de l’impur. C’est au travers de cet organe que l’on va choisir ce que l’on va prendre ou rejeter du monde extérieur. C’est donc l’organe de l’assimilation et de l’intégration. Nous assimilons les informations que nous recevons pour savoir ce que nous allons en faire, on décide de ce qui est bon ou mauvais pour nous pour les rejeter ou les assimiler ensuite.

Les troubles de l’intestin grêle sont souvent dus à nos difficultés d’affirmer nos choix, nos indécisions et les problèmes que l’on a à intégrer les choses.

Il peut aussi être affecté par un conflit de ne pas pouvoir assimiler le morceau. Ce conflit est connoté par, à la fois, une notion de manque et d’indigestion. Par exemple, on pourra parler d’une contrariété que l’on n’arrive pas à digérer et qui affecte notre capacité à assurer pour ne pas manquer de l’essentiel.

 

Jambes

Déplacement conflictuel, dévalorisant ; c’est notre capacité à avancer dans la vie, à aller de l’avant ; jambe droite = je dois aller et je n’ai pas envie d’aller, on m’oblige ; jambe gauche = je voudrais y aller, mais on m’empêche d’y aller, on empêche le déplacement ; hanche = je n’ai pas le droit de laisser pointer ma personnalité, je ne peux pas m’imposer auprès des autres ; genou = je suis forcé d’obéir

Hanche : Dévalorisation car impuissance à s’opposer sexuellement ; je suis obligé de céder dans l’affrontement ; opposition/conflit sexuel

Fémur et cuisse :

  • Col du fémur : conflit d’opposition ; conflit de devoir céder contre son gré à quelqu’un de plus fort ; dévalorisation de soi dans une opposition
  • Tête du fémur : opposition à la mère/femmes, en position de dominé
  • Cuisse : postérieur= drame pour aller dans un territoire connu, antérieur= notion d’attraper quelque chose, face interne= problématique d’ordre sexuel sous-jacente

Aine : Problème sexuel, je veux à tout prix un partenaire ; si c’est plus sur le péroné c’est parce que l’on ne peut pas faire autre chose, je suis obligé d’y aller = problématique d’indépendance

Tibia : Autonomie, déplacement, première indépendance ; conflit de ne pouvoir être soi-même ; conflit de l’évolution impossible dans la vie ; dévalorisation de s’être contenté d’une vie banale ; conflit d’aveuglement sur l’avancée des choses ; sommet du tibia : je freine ma pulsion, notion explosive et enflammée, je voudrais exploser mais je n’ai pas le droit ; plateau tibia : prise de position, de force, je dois obéir à quelque chose d’injuste

Péroné : Conflit de ne pas pouvoir partir faire sa vie car la mère est possessive par exemple ; être tiraillé entre deux foyers ; ignorance de son appartenance à un clan précis

 

Langue

Nous pouvons considérer deux éléments distincts de la langue : la langue en tant que muscle et la langue en tant qu’organe des sens, celui de goût.

Le muscle de la langue nous permet de former les mots qui nous permettent de communiquer, mais elle à d’autres utilisations : elle a aussi une fonction sexuelle, elle participe dans le baiser, et on peut même la tirer…

Si le goût est affecté, que nous perdons le goût des choses, il nous semble que la vie n’a plus de saveur. La manière dont notre capacité à sentir ces goûts constitue une information importante en soi ; plusieurs zones peuvent être affectées :

  • Celle du goût sucrésur le bout de la langue, peut nous indiquer un besoin de douceur et de tendresse, un besoin affectif presque maternel.
  • Le besoin de salé permet de donner plus d’intensité aux choses ; le besoin est plus paternel, lié à l’argent, la valeur des choses, le professionnel,…
  • L’acide aide à comprendre les choses, à les analyser, découvrir en profondeur
  • L’amer. L’amer-tue-le-moi, l’amertume. La bile basique, amère, neutralise ce qui vient de l’estomac
  • La vie n’a plus de saveur, forme de dépression
  • Tâches sur la langue. Ce que je voudrais dire, je ne le dis pas ; ce que je dis n’est pas ce que j’ai envie de dire

Frein de la langue. Dévalorisation quant à l’emploi de la langue (tirer la langue, jeux sexuels,…)

 

Main

Poignet : Conflit en rapport avec l’adresse et la maladresse ; je n’ai pas pu m’affirmer ; c’est le poids nié, le poids de la demande est trop lourd à assumer, donc nié.

Mains : Dévalorisation dans le travail manuel, dans les gestes

Doigts : Dévalorisation de ne pas avoir les gestes aussi précis que l’on le souhaiterait ; conflit avec les gestes de précision ; je n’arrive pas à faire ce que je dois faire.

  • Pouce : lié au goût, c’est l’oralité, directement lié à la bouche, c’est l’égo, le moi-je
  • Index : odorat, intellect, folie, il donne la direction, c’est le doigt du désir, il montre, accuse ; il représente l’autorité, l’orgueil, le jugement
  • Majeur : toucher, émotionnel, cœur, créativité, sexualité, colère, sensualité, plaisir
  • Annulaire : vue, yeux, mariage, anneau,
  • Auriculaire : oreille, secret, mensonge, confession, les non-dits

 

Muscles

Dévalorisation liée à l’effort, la capacité, la force, la performance, la puissance, le déplacement, le mouvement avec un ressenti d’impuissance

  • Adducteurs : je suis incapable de ramener à moi, de retenir contre moi
  • Abducteurs : je veux repousser quelque chose ou quelqu’un
  • Grand dentelé : agressé, je veux maintenir quelqu’un à distance
  • Jumeaux : il faut se dresser sur la pointe des pieds
  • Torticolis : il est interdit ou obligatoire de tourner la tête ; je veux regarder derrière ou de côté et quelque chose m’en empêche ; le mouvement contradictoire
  • Nuque : angoisse, peur dans la nuque, tension, blocages, sentiment de persécution, volonté de rentrer la tête dans les épaules
  • Diaphragme : impuissance à faire le lien entre le cœur et la raison
  • Biceps, deltoïde : je veux relever et ramener à moi
  • Fonte musculaire : démotivation, je dois passer inaperçu, je suis une proie

Fonte avec perte de poids : manque d’agressivité, de combativité

 

Nez

Narine droite = affectif ; narine gauche = danger

Muqueuse nasale et sinus : Cela sent mauvais, ça pue, au sens propre et figuré ; je veux me débarrasser de l’odeur de X, je ne supporte plus son odeur/présence ; je veux éloigner le monde environnant, je diminue mon odorat ; conflit d’angoisse, ça sent mauvais pour moi, c’est un conflit de peur qui touche le « flairer » le danger (autour ou devant, derrière toucherait la rétine)

Trouble de l’odorat/anosmie : Je suis agressé par le nez, ça pue

Rhinite : Anticipation négative des problèmes ; problème d’identité vu dans le domaine respiratoire ; conflit de devoir détecter un danger non visible dans le territoire ; la mort est dans le voisinage

Rhume : Quelque chose me déplait fortement et je suis en froid avec quelqu’un ; s’y ajoute une notion d’inquiétude vécue en intrusion

Polypes : Je veux augmenter et garder le contact intuitif avec un être qui ne parle plus (décédé, absent,…)

Sinus :

  • Je redoute ce qui s’insinue ; mauvais pressentiment ; l’affaire est mauvaise, peur d’une menace vague ; belle-mère qui s’insinue dans le couple, je ne peux plus la sentir
  • Il faut s’adapter à une nouvelle pression ; les sinus ne sont plus assez grands pour contenir toutes les informations qui viennent
  • Conflit de direction, de repères ; je manque de discernement ; je ne peux pas me faire confiance
  • Sinus frontal : peur d’un danger dont je ne suis pas capable de me protéger par le regard
  • Sinus maxillaire : davantage relié au contact, à l’affectif, terre à terre, matériel ; danger à côté, peur pour un proche (droite = obtenir quelque chose, gauche = débarrasser
  • Sinusite : on se sent collé à…, sans recul ; se faire une montagne de tout, exagérer

Déviation de la cloison nasale : Conflit de dévalorisation dans le marquage de son territoire. On n’a pas pu, pas su sentir venir l’agression

 

Œsophage

Partie supérieure, tonalité sociale

Ce que je veux ingérer m’est refusé et ce qui m’est écœurant, gavant, m’est imposé.

 Je n’ai pas le droit de profiter du  morceau avalé (héritage). Conflit de ne pas vouloir avaler le morceau et d’y être contraint, ne pas vouloir incorporer quelque chose.

Partie inférieure, tonalité archaïque

C’est le conflit inverse : je veux attraper le morceau, mais je ne l’ai pas, ou pas encore. Manque de positif, ou agressé par du négatif.

Conflit de l’oie gavée : ne pas vouloir ingérer ce que l’on nous impose.

Conflit de ne pas être certain de digérer ce que l’on a avalé.

 

Oreille

Oreille externe :

  • Bouchon de cire : je suis agressé par l’oreille et je veux me protéger
  • Eczéma de l’oreille : je suis séparé du contact sonore de…

Oreille moyenne, muqueuse :

  • Oreille droite : je veux attraper le morceau auditif, le son de… ; conflit d’avoir peur de ne pas pouvoir attraper le morceau (mère ou amour de la mère par ex)
  • Oreille gauche : je veux éliminer le morceau auditif, le son de… ; je n’ai pas pu saisir le morceau (l’information) par l’oreille ; le conflit est orienté sur l’autre, je souhaite que l’autre attrape le morceau d’information auditive, c’est-à-dire que ce morceau sorte de moi.

Oreille moyenne, musculeuse de la trompe d’Eustache :

  • J’ai peur pour mon oreille moyenne et ce qu’elle contient, donc je la maintiens fermée (voir autres explications) ; droite : je protège mon oreille de ce qui peut entrer en moi, gauche : je protège l’autre de ce qui peut sortir de moi par exemple
  • Je voudrais que tout soit toujours harmonieux (pas de disputes, pas de changement)

Oreille moyenne, divers :

  • Otospongiose : danger de mort avec déplacement vécu dans le bruit soufflant
  • Osselets : dévalorisation liée à l’écoute

Oreille interne :

  • Audition : quand je suis agressé, je rentre dans ma coquille ; je n’en crois pas mes oreilles
  • Surdité, hypo-acousie : droite : conflit d’agression, trop de bruit, conflit de ne pas vouloir entendre ; gauche : l’autre ne doit pas entendre
  • Acouphène : le silence est insupportable. C’est un conflit de séparation ; j’entends la parole ou un son qui ne vient jamais ; je veux à tout prix entendre une parole.

Vertiges, nausées, mal de mer : la peur de l’avenir, face à soi, c’est le néant et l’on est obligé d’avancer. Les parents (profs, éducateurs,…) sont dans deux mondes différents, vont dans deux sens différents, lequel dois-je suivre ?

 

Pancréas

Hyperglycémie

Diabète type 1. : Conflit de résistance, je résiste à quelque chose qui me répugne, je me prépare sans fin à l’action. Le corps se met donc à produire des excès de glucose sans possibilité de régulation. Il faut chercher la difficulté qui fait que le patient n’agit pas, ne passe pas à l’action. Il y a une expérience à l’origine qui a mis le patient en grand danger. La personne se sent poussée à faire quelque chose d’horrible, mais lutte pour résister à la tendance.

Le froid est insupportable (manque d’amour, ou mort par exemple), il faut de la chaleur, du carburant.

Hypoglycémie : Conflit de peur et de grande répugnance (90% répugnance/dégoût – 10% résistance) ; Je refuse d’agir, alors je refuse de prendre le sucre car on m’impose une situation qui me répugne et m’angoisse. Peur d’un danger que l’on voit venir vers soi.

Diabète : Enfant : se croire l’enfant perdu de la famille / Adulte : je suis coupable d’avoir perdu la relation avec un enfant. / Je m’use à soutenir ce siège.

Insulinome : Il ne faut pas que je résiste, sinon je vais détruire quelqu’un, je vais faire du mal. C’est l’inverse du diabète.

 

Peau

Derme : Son rôle est de nous protéger. Conflit de souillure, de salissure, d’atteinte à l’intégrité, d’attaque, d’arrachement. Peur de l’intégrité physique, d’être défiguré, de devenir moche.

Verrues profondes : Conflit de souillure avec regret, conflit de dévalorisation légère par rapport à l’autre, autocritique

Gauche/droit=féminin=masculin, dos=passé, face=futur, flanc=présent, visage=image de soi, pieds=racines.

Verrues virales : Conflit de honte de ne pas pouvoir toucher ou recevoir

Zona : Conflit de séparation seul ou avec en plus un conflit de souillure ; douloureux s’il y a une notion de contact non voulu, imposé.

*****

Epiderme : Conflit de séparation

  • Séparation réelle mal vécue (rupture de contact physique, perte de contact avec la mère, famille, etc)
  • Peur d’être séparé, de rester seul
  • Manque de communication

Eczéma : Rupture de contact dans une tonalité sociale (maladie des ex-aimés ou craignant de l’être) / De quoi suis-je séparé, je ne supporte plus d’être séparé, de quelle partie de moi-même ?

Croûte de lait : Conflit de séparation chez le bébé (forme d’exzéma)

Psoriasis : Je refuse le contact avec moi. Pour ne pas être rejeté, je ne dois pas être moi sinon on va m’agresser, me faire du mal : il faut changer de peau. Conflit de se sentir séparé de soi, de son identité. Conflit d’agression, de contact obligé.

Herpès : Conflit de séparation semi-intime ponctuel. La muqueuse veut dire intimité ; je ne vois pas quelqu’un assez longtemps, je te vois, je te quitte.

Mélanome : Ressenti d’arrachement. Souillure, atteinte à l’intégrité ; perte de l’intégrité physique et morale, humilié. Humilié, Sali, outragé, souillé, insulté…

Vitiligo : Se sentir séparé d’une façon moche, peur d’être souillé, Sali. C’est l’inverse du mélanome qui dresse un bouclier pour se protéger de l’agression, il faut laver la souillure. Conflit laid et brutal de séparation de l’être aimé ou admiré. Besoin de recevoir plus de lumière (lumière = notion du père), conflit de séparation avec le père.

Plaques rouges, rougeurs : Honte, souillure, atteinte à l’intégrité. Je ne veux pas me montrer tel que je suis, je me sens trop en danger.  Gorge : j’ai vu quelque chose de dégoûtant et je suis resté sans voix, on m’a dit de me taire, je porte un secret honteux.

Démangeaisons, prurit : Je suis séparé du plaisir, non contact avec ses émotions, vif désir.

Allergies cutanées = conflit de séparation

Urticaire : Conflit central de séparation + atteinte à l’intégrité ; on m’arrache…. Séparation central (absence du père au foyer) ; conflit de séparation, rejet de irritation, colère rentrée.

Mycose : Début de prise de conscience du deuil qui ne finit pas, chercher le mort, dans quel piège suis-je tombé (pieds).

 

Pied

Pied : La symbolique des pieds est souvent liée à la mère, la mère est l’équivalent de la terre ; dévalorisation de ne pas avoir pu être stable ; pris au piège ; problématique de retour à la terre (mort et personnes agées)

  • Gros orteil : égo, je veux ; conflit en rapport avec l’autorité de la mère réelle (droite) ou symbolique (gauche) ; non-affirmation de soi, la culpabilité est perçue dans le regard de l’autre
  • 2ème orteil : l’autorité que j’ai sur ma vie ; conflit centré sur soi dans la relation entre les collatéraux et la mère
  • 3ème orteil : plaisir, sexualité ; obtenir du plaisir par rapport à la mère (ou symbolique) ; conflit dans les échanges, dans les contacts avec les collatéraux
  • 4ème orteil : union, alliance ; la rancœur par rapport à la mère ; conflit de rancœur avec les collatéraux
  • 5ème orteil : l’écoute de soi, l’écoute intérieure ; problématique territoriale avec les collatéraux

Chevilles : Conflit d’indécision, je ne prends pas le bon chemin ; changement de direction, je ne sais pas quel choix faire, je ne sais pas sur quel pied danser (métatarse) ; conflit de fusion avec la mère ou de ne pas arriver à se détacher de la mère

Talon : Taper du talon, du pied, coup de colère

 

Poumons

Bronches : Conflit de menace dans le territoire spatial, peur pour son espace, menace de perte de territoire, menace sur le couple.

L’ennemi n’a pas encore fait irruption, mais le danger est imminent, il s’approche du territoire. Ce n’est pas vital, mais le danger est réel. C’est la peur d’être empêché d’évoluer dans son territoire. On veut impressionner l’autre en augmentant sa cavité de résonnance (gorille)

Muqueuse des bronches : peur d’être séparé, de perdre le contact avec son espace

Muscles des bronches : peur de ne pouvoir agir : fuir ou attaquer, impuissance

*****

Plèvre : Elle est un organe de protection. Les conflits qui l’affectent sont générés par une peur d’une attaque contre la cavité thoracique, ou d’une peur de ce qui se passe dans le thorax. Un prognosis malheureux ou la simple peur que l’on ait développé un problème au poumon, sein,… peut déclencher ce conflit.

Pneumothorax ou tabac : je me protège de l’autre, du danger ; je protège mon espace vital de l’autre grâce à mon espace vital à moi, mon espace, mon air ; mettre de la distance entre l’autre et moi

Pleurésie : être humilié dans son espace de parole ; suite d’une culpabilité en se tapant la poitrine

 

Prostate

La prostate a deux fonctions principales :

  • Nettoyer les voies génitales grâce à un antiseptique qu’elle contient
  • Elle contrôle le fonctionnement génital de l’homme et déclencher les fonctions de reproduction.

Deux ressentis affecteront donc la prostate : un ressenti sexuel pas propre ; ou la perte d’un élément de la famille, un drame familial.

Conflit sexuel que l’on juge hors normes, sale (la nôtre propre ou celle d’un proche), on n’accepte pas cette vie sexuelle ; il peut aussi s’agir d’un conflit semi-génital à propos de quelque chose de vil.

Conflit de perte (enfant, ou assimilés) ; cela se retrouve beaucoup dans les relations grand-parent/petit-enfant, dans le cas de perte d’un enfant ou d’une absence de naissance qui met en danger l’espèce. Le grand-père pourra alors vouloir reprendre son rôle de père et procréer à la place de ses enfants.

Conflit familial (nidification impossible dans la famille)

« Je dois protéger ma lignée », notamment lorsque des couples (assimilés petits-enfants) sont jugés mal assortis, avec des problèmes de mauvais comportements entre partenaires, ou en danger moral ou physique, avec une connotation sexuelle. Besoin de protection de la lignée qui est menacée.

Dévalorisation liée à la famille, « je ne suis pas normal » ou « ma famille n’est pas normale ».

Conflit du couple mal assorti (relations sexuelles sans amour, par devoir)

 

Rate

La rate a une fonction immunitaire en luttant contre les infections par la production d’anticorps, lymphocytes et phagocytes ; et aussi de veiller à la qualité du sang et des globules rouges en particulier, en éliminant ceux qui sont usés.

Plusieurs émotions peuvent l’affecter, comme le regret, la nostalgie ou les soucis, et notamment lorsque l’on se focalise sur des idées noires et négatives. On se dévalorise et se sent comme un raté, ou même dans certains cas où l’on sent une personne proche (lien de sang) que l’on considère comme étant un raté (ou taré) et que cela nous affecte personnellement. Cela touche directement notre manière de voir les choses ou de nous voir, dans un contexte de dévalorisation.

Des perturbations de cet organe peuvent résulter d’une peur de manquer de sang ou de penser que notre sang n’est pas bon. Cela peut résulter d’une perte de sang qui nous donne le sentiment que notre vie est mise en danger.

La productivité des échanges sociaux aura aussi une influence sur le fonctionnement de l’organe, notamment si l’on ressent un sentiment d’échec dans ces relations.

Dévalorisation de soi dans les liens du sang ; perte de sang ressentie comme grave ; inaptitude au combat à cause d’une plaie qui saigne ; je suis un raté.

 

Rectum

Rectum haut : Contrariété que l’on n’arrive pas à évacuer à expulser.

Rectum bas : je me sens mis de côté, sur la touche. Conflit féminin d’identité. Je n’ai pas ma place dans mon territoire. Je ne suis pas reconnu par ma famille. Conflit de situation dans le territoire mal vécue.

Hémorroïdes : Elles traduisent parfois une faiblesse identitaire, je tente d’asseoir une personnalité encore défaillante, incomplète ; problème d’identité lié à la filiation ; je tente d’assoir une identité encore défaillante, incomplète. H internes, conflit actif de saloperie ; H externes, conflit d’identité.

Anus : C’est l’anneau de l’alliance qui se fait ici avec notre identité. Les maladies l’affectant sont généralement l’indice d’un problème d’identité. Faiblesse de caractère, influençabilité, sans personnalité. Je n’arrive pas à dire non, par peur de faire de la peine, d’être rejeté, de ne plus être aimé.

 

Reins

Tubes collecteurs : Le repère biologique fondamental : l’eau

Conflit de lutte pour l’existence, dans un contexte où on a tout perdu ; perte des repères ; se trouver brusquement confronté à un néant (social, familial,…) ; conflit majeur où tout s’écroule ; trop c’est trop ; je suis incapable d’affronter la vie présente, j’ai peur de l’inconnu ; rein=rien=nier ; le père est le premier repère, re-père, heureux père ;

  • Oedèmes, excès de liquide dans le corps : si l’on solutionne un conflit, quel qu’il soit, mais que demeure un conflit actif des collecteurs, c’est-à-dire, je veux garder mes repères, alors peut se produire un œdème dans cette partie du corps
  • Œdème qui dure : j’ai besoin de repères, de sécurité dans le futur ; j’ai peur de tout perdre, de ne pas pouvoir survivre dans des conditions que me sont inconnues. Si le conflit est résolu sans conscience, le cerveau met de l’eau ; ex : j’ai perdu mon travail, je suis en conflit actif, je retrouve du travail, je solutionne sans être conscient de mon vécu profond
  • Œdème au pied : conflit en lien avec sa mère ou quelqu’un d’autre que l’on veut retenir
  • Rein droit : je ne peux pas faire entrer des repères en moi ; problème de repères dans le couple ; masculin
  • Rein gauche : je ne peux pas me débarrasser des repères ; problèmes de repères dans le nid ; féminin ; ce conflit est relié aux yeux, strabisme divergent dans un conflit d’écroulement, je suis perdu, je manque de repères, alors mes yeux regardent sur le côté
  • Grande fatigue, épuisement, désorientation : viennent de deux pertes de repères (les deux reins), ou encore du conflit des surrénales : on se trompe de chemin, on se sent perdu, désorienté dans l’espace
  • Urémie : conflit de déracinement ; on a tout perdu (pieds-noirs, colons)
  • Glomérulonéphrite : être buté sur ses croyances, je ne veux pas en changer ; je ne crois pas en la providence, je garde les vieilles choses

Parenchyme : Conflit relatif à l’eau ou à un liquide ; c’est un conflit d’écroulement associé à un problème de liquide ; le point essentiel di conflit étant l’élément liquide ; l’eau a tué est en mémoire ; dévalorisation en lien avec les liquides (excepté le sang ; eau, mer, huile, lait, argent, perfusion, alcool, urine,…)

Bassinet : C’est un conflit de marquage de territoire distant ; projet de marquer un territoire futur, lointain ; conflit de ne pouvoir marquer le territoire de l’intérieur (conflit d’identité) ; ne pas savoir à quelle opinion se rattacher

 

Sang

Le sang représente la famille ; 3 choses sont nécessaires pour qu’il y ait famille :

  • Transmettre la vie (oxygène, les globules rouges)
  • Faire bloc par rapport au non-moi, l’étranger : globules blancs
  • Rester soudés : plaquettes

Globules rouges :

Anémie : quand je vis, je bouffe l’oxygène de quelqu’un, je prends la vie de quelqu’un. J’ai peur de faire du mal, de tuer ; l’autre est plus important, je ne vaux rien (ex fœtus plus important que la femme enceinte). Dévalorisation parce que je vis, j’ai honte de vivre.

GR et transmission généalogique : j’ai le symptôme, je suis la solution, mais décalé dans le temps, c’est le principe du conflit transgénérationnel.

Globule blancs : Conflit de dévalorisation face à l’attaque de l’étranger ; ils peuvent être :

  • Bas en nombre : j’ai été trop fort, trop agressif, trop violent, je ne dois plus me défendre ; je me dévalorise en ressentant que je ne saurai pas combattre, que plus tard je vais me battre et perdre, alors pourquoi fabriquer des armes ?
  • Elevés (leucémie) : il va falloir se battre et je dois vaincre, donc je fabrique plus d’armes
  • Immobiles et en nombre normal : je me sens en danger dans ma famille et je refuse de e défendre
  • Pathologiques dans leur fonctionnement (auto-immunes)

Plaquettes : Stresse sur le sang, stresse sur les liens de sang, familiaux.

Hyperplaquétose : la plaie est toujours ouverte (réelle, imaginaire, virtuelle, symbolique), conflit lié au sang, peur intense de perdre son sang, ou au cours d’une transfusion.  Conflit en lien avec l’unité dans la famille ; honneur familial à défendre, il faut être en cohésion avec la famille, conflit de dévalorisation spécifique dans un climat d’agrégation ou de désagrégation du clan, je n’ai pas pu conserver l’union dans le clan ; conflit de ne pas être du même sang, de ne pas être agrégé par le même sang.

Hypoplaquettose : conflit de dévalorisation, de se sentir inapte au combat, à la lutte, peur de se faire battre. Je démissionne face au combat. La famille est trop soudée, trop proche de moi, cela m’agresse.

Purpura : pas de filiation, sans famille ; je suis incapable de faire de la cohésion dans ma famille ; je me prépare à ne pas me défendre.

 

Sein

Cinq types de conflits (aucun sexuels) :

  • La glande : je veux protéger, nourrir (tumeur et adénome)
  • Les canaux galactophores : conflit de séparation débouchant sur une pathologie intra-canalaire
  • Le derme : conflit de souillure provoquant un mélanome par exemple
  • Les terminaisons nerveuses : désir d’être séparée (neurinome)
  • Le tissu de soutien : je ne me sens pas soutenue par X (mari ou mère) pour élever Y (enfants par exemple) fibrome, mastose.

4 secteurs sont identifiés :

  • Secteur supérieur : conflit vécu en position de dominante, de mère
  • Inférieur : en position d’infériorité, de fille
  • Interne : conflit orienté sur soi-même
  • Extérieur : orienté vers la famille, l’extérieur
  • Moitié inférieure du sein, près du pli avec le thorax : le drame doit rester caché, secret.

Sein gauche, femme droitière (NB : pour les gauchères, c’est inversé) :

Conflit dans la relation mère/enfant, conflit du nid

C’est l’atteinte du tout premier territoire qui soit, avec la notion de Tout ce dont nous nous sentons responsables en priorité, là où nous sentons que quelqu’un a absolument besoin de nous. L’impact peut se produire :

  • Avec un enfant, réel, virtuel ou symbolique
  • Avec un malade, un accidenté ou une personne très dépendante
  • Dans la relation mère/enfant, préoccupation dans les deux sens
  • Tous ceux que l’on se sent poussé à materner en priorité
  • Par rapport à son appartement/maison (nid)

Sein Droit, femme droitière :

Conflit avec quelqu’un que l’on materne en second ; le partenaire, mais sans coloration sexuelle (père, mari, puis frères et sœurs, puis voisins.

 

Squelette

Nous sommes soutenus par un exosquelette (notre environnement, tout ce qui nous soutient, nous rassure et nous protège), en PNL, c’est notre cadre de référence externe, c’est notre besoin d’enveloppe, de protection. L’endosquelette est notre cadre de référence interne.

Conflit de dévalorisation orientée sur soi-même, je suis atteint jusqu’à la moelle, je m’assimile au rien, je ne suis rien, je ne vaux rien au fond de moi-même.

Soit je suis un os, soit je suis en baisse.

Ostéoporose : Je n’arrive pas à reconstruire de nouvelles valeurs, je me suis construit sur des valeurs qui s’effritent, je n’arrive pas à me reconstruire sur de nouvelles valeurs.

Dévalorisation progressive globale, je me dévalorise doucement. Dévalorisation du rôle de la femme qui ne laisse pas de trace de son travail ; post-ménopause, on ne remplace pas les anciennes valeurs par de nouvelles. Elle ne remplace pas son ancien rôle par un nouveau elle ne se réinvestit plus. Elle manque parfois de soutient, d’exosquelette.

Cartilages : Il permet le geste, le ressenti est une dévalorisation par rapport au geste (geste maladroit ou inconvenant). Le cartilage faisant le contact entre deux parties osseuses, il peut aussi s’agir d’une dévalorisation dans l’affrontement, un affrontement entre deux valeurs.

Sternum : Dévalorisation esthétique ou en lien avec ce qui touche le sternum ; je n’ai pas pu le serrer contre moi, pour la dernière fois, cela me dévalorise ; le sternum rentré, c’est l’interdit de l’agressivité, l’interdiction d’être méchant ; dévalorisation en terme de futur, je n’ai pas d’avenir, le dépressif est bloqué dans le passé ; angoisse de l’inconnu, du futur

*****

Côtes : Dévalorisation par le fait de ne pas se sentir assez estimé, aimé ; dévalorisation dans le domaine affectif, parfois esthétique ; elles ont un rôle de protection ; symboliquement ce sont les membres de la famille :

  • Ascendants sur les côtes du haut, 1-3
  • Fratrie, celles du milieu, 4-5
  • Descendant, celles du bas, 6-12
  • Enfants non reconnus aux côtes flottantes

Les 12 côtes :

  • 1 : aboutissement, responsabilité ; l’ordre des choses n’est pas respecté ; ne pas être dans la normalité
  • 2 : hypersensibilité aux influences extérieures ; par rapport au père, j’aimerais qu’il m’écoute ; droite, manque d’affection par rapport au père ; gauche, colère par rapport au père (ou symbolique)
  • 3 : relation avec les autres, souvent la mère
  • 4-5 : en recherche d’affection avec les collatéraux (gauche, colère)
  • 6 : les petits-enfants ; droite = chagrin, gauche = peur de ne pas y arriver, danger
  • 7 : pompe à énergie ; pièces rapportées par rapport au noyau central (cousin, neveu, élèves,…)
  • 8 : la descendance, l’enfant qui sort de la côte
  • 9 : volonté de contrôle
  • 10 : choix de direction
  • 11 : maintien du centre et de l’équilibre (rate)
  • 12 : territoire

*****

Clavicule : Je ne peux pas m’appuyer sur mon père pour m’élever ; incapacité à voler de mes propres ailes ; je me dévalorise par rapport à ce que je crois être supérieur, l’autorité

Omoplate : L’homme mis à plat, foulé, jeté face contre terre et on marche sur son dos ; on accepte de se faire marcher dessus

Epaule gauche (droitier) : Conflit de dévalorisation de soi dans son image en tant que parent ; dévalorisation dans les relations mère/enfant ou père, dans les deux sens ; manque de respect

Epaule droite (droitier) : Conflit d’identité en tant que mari ou femme (sans sexuel) ou travailleur ; conflit de dévalorisation dans sa position sociale

 

Syst lymphatique

Peur pour l’organe que les ganglions drainent ; j’ai peur de ne pas pouvoir éliminer, drainer.

Ganglions de l’aine : je panique de ne pas avoir d’enfants, je ne me sens pas capable de les élever.

G para-aortiques : peur et dévalorisation, il faut reconquérir le territoire.

G para-vertébraux : dévalorisation de soi en tant que pilier de famille.

G Nobles (depuis les oreilles -> trachée) :je ne peux pas compter sur mon corps (physique, mental, émotionnel, familial,…) ni sur l’autre quand j’ai besoin de lui ; j’ai peur de la maladie, médecines, hopitaux, traitements,… ; ma tête se méfie de mon corps

Vaisseaux lymphatiques : la lymphe est une barrière de sécurité. Il faut nettoyer la toxicité ; je dois m’adapter à de nouvelles conditions ressenties comme difficiles à accepter ; dévalorisation impuissante, incapacité à éliminer ; ressenti d’agression sans protection, incapable de me défendre ou de protéger quelqu’un.

 

Système nerveux

Syst nerveux périphérique

Les Nerfs : Relation à l’ordre, les nerfs transmettent les ordres ; notion de projet.

Névrite : je supporte de plus en plus mal la contrainte.

Sciatique : je supporte de plus en plus mal la monotonie.

Cervico-brachial : je ne supporte plus d’embrasser.

Paralysie : Contrariété, opposition au mouvement. Conflit sur la motricité, on me donne deux ordres contraires ; je ne sais plus où aller, je ne trouve pas d’issue

Double contrainte : Le cerveau donne deux ordres contraires aux muscles simultanément, impossibles à satisfaire : hémicorps gauche (conflit masculin, cerveau droit) je veux faire quelque chose mais on m’en empêche, je suis dans l’action, le mouvement ; hémicorps droit (conflit féminin, cerveau gauche) je ne veux rien faire et on m’oblige à agir, je suis dans l’attente, la réceptivité. (penser à inverser pour les gaucher(e)s).

Jambes : je ne trouve pas d’issue, je ne sais pas où aller.

Bras, mains : je ne peux pas retenir, repousser

Dos, épaules : je ne peux pas éviter

Œsophage : je veux avaler et ne peux pas

Spasme du visage : je veux attirer l’attention et ne le dois pas, expression émotionnelle contrariée.

Sclérose en plaque : Contrariété au mouvement, on m’oblige on m’empêche ; je veux détruire les ordres qui me viennent d’en haut ; deux ordres inverses sont donnés (successions d’injonctions sans arrêt avec une pression affective, un enjeu fort.

Conflit de l’absence d’initiative, problème de préalable ; je suis en conflit sur le fitir, le problème est dans le projet, le nerf.

Non motorisé, non m’autoriser, personnes divorcées d’avec elles-mêmes.

Souvent s’ajoutent à ces conflits un conflit de séparation, dévalorisation impuissance et conflit du vite-vite (thyroide)

Tremblements : j’ai envie de faire marche arrière

Jambe droite : je dois y aller mais je n’ai pas envie

Jambe gauche : je veux y aller mais quelqu’un m’en empêche

Sciatique antérieur : je dois, je veux attraper quelque chose mais je me sens retenu

Quadriceps des cuisses : notion de verticalité, lorsque le conflit est à la fois moteur avec un problème de verticalité

SLA sclérose latérale : Conflit de dévalorisation dans le déplacement latéral, conflit avec frère/sœur, geste qui aurait dû être fait et qui ne l’a pas été.

Spasmes : Mon action est empêchée/obligée ; j’ai honte si je fais tel mouvement.

Tics : Contrariété au mouvement, sois sur tes gardes ; dysfonctionnement moteur lié à une forte émotion (souvent sexuelle)

Torticolis : Vouloir regarder et vouloir ne pas regarder (se sentir empêché de regarder, à cause du code moral, timidité, honte,… ; une partie veut tourner la tête d’un côté et l’autre veut aller vers l’autre côté ou l’avant.

Tétanie : Je veux contrôler l’incontrôlable ; je me reproche de n’avoir pas eu l’attitude, l’expression, le geste juste pour me protéger (côté gauche) ou pour m’exprimer (côté droit) ; peur de la mort ou d’un ennemi invisible sans pouvoir lui échapper physiquement.

Spasmophilie : Alerte rouge, on est en hypervigilance, voir autres causes possibles.

 

Thyroïde

Hyperthyroïdie : Vite Vite ! Conflit de ne pas être assez rapide pour attraper ou recracher le morceau dans une tonalité de survie. Les parents qui n’arrivent pas à temps pour leurs enfants et empêcher une catastrophe. / Je suis né ou arrivé trop tard. / Je veux évoluer rapidement, franchir les étapes de la vie, même les sauter.

Hypothyroïdie : Je veux ralentir le temps, tout va trop vite. Il faut ralentir, il y a danger à aller trop vite. J’ai peur d’affronter les problèmes, de devoir me battre car je me sens impuissant, c’est insurmontable, je suis complètement dépassé par les évènements.

Décodage Tonalité Sociale

Impuissance à agir dans l’urgence ; conflit de peur impuissante, « il faut faire quelque chose rapidement et personne ne fait rien ». il n’y a personne sur qui compter, j’appelle au secours et on ne m’entend pas.

Conflit de ne pas pouvoir agir assez vite, d’avoir les mains liées, de ne pas pouvoir évoluer alors que c’est urgent.

Décodage Tonalité de communication

La thyroïde représente l’équilibre dans l’utilisation de mes moyens d’expression : verbale, non verbale ou sexuelle. Les problèmes qui l’affectent sont souvent associés à une profonde tristesse de ne pas avoir pu s’exprimer comme on l’aurait voulu, soit par la parole, soit par l’action.

 

Vésicule biliaire

Toutes les voies biliaires intra et extra-hépatiques, vésicule biliaire et voies pancréatiques.

Rancœur, colère, injustice rage.

Vive rancœur, ressentiment tenace entretenu par la jalousie, l’envie à la suite d’une injustice, le plus souvent à l’égard d’un proche.

Forme de conflit biologique de territoire, les frontières ne pouvant pas être marquées, la personne vit des contrariétés territoriales (argent, jalousies,…). Conflit masculin d’identité (équivalent rectum chez la femme) ; rongé par le désir de vengeance d’une injustice ; c’est interdit d’être celui que je suis, on m’oblige à être quelqu’un d’autre et cela me met en colère.

Ignominie (voies pancréatiques) : c’est trop dégueulasse à digérer, dans un cadre de manque et d’injustice ; intra-hépatique=colère+manque ; extra-hépatique=colère seule ; pancréatique=conflit de manque+injustice.

Hépatite A : conflit de rancœur en lien avec un manque alimentaire vital réel ou virtuel.

Hépatite B : problème d’injection, d’éjection ; je me sens rejeté ; manque en lien avec une pénétration, on me force à faire rentrer quelque chose en moi ; manque et injustice dans le contexte familial, problème dans l’appartenance ; je suis étranger, incompris, rejeté par mes proches.

Hépatite C : rancœur liée à l’inconnu, à l’indéfinissable ; je ne sais pas à qui j’en veux, j’en veux à la terre entière

Crise de foie : j’essaie de dépasser la contrariété.

 

Vessie

Sous-muqueuse  Saloperie dans le territoire

Crasse, conflit face à une affaire pas propre, d’une cochonnerie qui se passe au sein de ses repères

Muqueuse Non seulement la vessie a pour fonction de contenir les urines, mais elle a développé un rôle de marquage de territoire. Chez la femme, la vessie organise l’intérieur des limites du territoire, alors que chez l’homme, elle fixe les limites extérieures du territoire. Une femme qui ne peut pas organiser son intérieur, déclenchera de cystites.

Il peut aussi y avoir une connotation sexuelle puisque les urines portent des informations sur les chaleurs.

Il y a une notion identitaire, puisque dans ces déchets portent une part de notre propre information.

Conflits pacifiques, on pisse sur les chaussures de l’autre, voici les limites à ne pas dépasser.

  • Moitié féminine : conflit de ne pas pouvoir organiser l’intérieur de son territoire, déterminer sa position, avoir ses repères ; à quel territoire j’appartiens ? ; conflit de marquage de territoire et de désir sexuel

Moitié masculine : conflit de marquage de territoire, de frontière ; problèmes de voisinage

Calculs Je ne veux pas que l’autre marque mon territoire, qu’il occupe mon territoire, m’empêche de marquer mon territoire ; ma femme a la garde des enfants (le territoire est l’autre dans ce cas), je n’ai pas ma place dans le territoire

Coliques néphrétiques : Je veux retenir le vital, l’eau, l’argent, mes repères car ce que je vis m’est si difficile.

Goutte : Je ne veux pas en perdre une miette, je garde jusqu’aux déchets de la relation vitale

Augmentation de l’urée, insuffisance rénale : Je ne parle pas de problèmes, je les garde en moi.

Enurésie – incontinence urinaire : Un appel de détresse, une façon d’exister

 

Yeux

Un œil est fait pour voir, mais aussi pour être vu.

Peur, appréhension. Ce qui se trouve derrière moi me fait peur. Je ne veux pas me laisser voir tel que je suis, sinon, cela se passera mal.

Je ne supporte plus de voir ceci (œil droit) ou d’être vu pas (œil gauche) (inverser pour les gauchers)

Cornée : Conflit de séparation et de contact imposé ; perdre quelqu’un des yeux ; il faut cacher quelque chose, que cela ne se voit pas.

  • Kératocône : je veux réduire au strict minimum ce que les autres voient à l’intérieur de moi à cause d’un climat d’insécurité ; je ne veux pas voir à l’extérieur ce qui se passe à l’intérieur.
  • Trachome : il faut faire disparaitre ce qui empêche de voir que j’ai un besoin vital
  • Pupille : situation qui fait peur et que l’on ne peut plus supporter de voir.

Cristallin : Cataracte : je ne veux pas voir ce qui se passe sous mes yeux (mais je le vois quand même)

Uvéite : Je veux protéger ce qu’il y a à l’intérieur de mon œil ; on veut entrer en moi, dans mon œil, dans ma vision, forcer le passage et cela m’irrite.

Corps vitré :

  • Corps flottants : Je veux gommer une partie de la réalité ; c’est dur de voir la réalité, je vais dans l’imaginaire, je veux transformer la réalité
  • Taches noires : il faut que je contrôle
  • Lacunes dans la vision : il y a un danger que je ne perçoive pas les problèmes qui se passent sous les yeux
  • Glaucome : pour ne plus avoir peur, il faut rapprocher les choses dans une snotion de temps ou d’espace, car l’on est en retard de peu, donc en échec tout en frôlant la réussite.

Rétine : Peur dans la nuque, peur d’un danger aux aguets, menaçant par derrière et dont on ne peut se défaire

  • Décollement : je veux que l’autre voie à l’intérieur de moi, voie ma vérité, pour que la communication se rétablisse ; subir une vision d’horreur, ma sensibilité prend un coupo, je ne veux pas voir cela.
  • Rétinopathie maculaire : je ne veux pas voir l’irréversibilité, comme par exemple dans la confrontation à la mort
  • Dégénérescence maculaire : une partie de moi me met en danger ; j’ai une image insoutenable dans la tête, derrière les yeux, qui m’envahit et m’obsède
  • Rétinite pigmentaire : vision moche avec souillure
  • Hypersensibilité à la lumière : j’ai peur de découvrir des choses moches en moi, j’ai peur du regard de mon père, il ne faut pas voir la vérité
  • Daltonisme : je ne veux pas voir une couleur particulière, source de conflit reliée à un stress

Trouble de la vision et de la réfraction : Je ne veux pas me laisser voir tel que je suis, sinon cela se passera mal ; je refuse l’évidence sous mes yeux ; je ne veux pas que l’autre voie ce qu’il y a à l’intérieur de moi ; je refuse de voir les problèmes ; je vois le monde à travers les yeux de mon père, mère, etc…

  • Hypermétropie (voit mal ce qui se trouve près et bien ce qui est loin) : le danger est lointain ; refus de voir ce qui est près de soi ; il est vital de prévoir, d’anticiper
  • Myopie : allongement de l’œil due à des récidives de conflits, vision de loin troublée. Le danger est proche, il faut voir très bien de près au détriment des éléments éloignés ; peur de proximité (père alcoolique, violeur, agressif,…) peur qu’il s’approche de moi, qu’il soit trop près. Mémoires d’agressions, d’attouchements, se préparer à tout moment au danger. Agressé, on s’est laissé faire et cela est insupportable à regarder. Je refuse de mettre au point ce qui est loin (papa est méchant avec maman et maintenant qu’il est parti, je ne le supporte plus, je ne veux plus le voir)
  • Presbytie : vision de près impossible
    • Je refuse de m’accommoder à ce que je suis en train de voir
    • Je refuse de voir ce que je vois par rapport à ce que j’ai toujours vu dans le passé
    • Je suis impuissant à voir ce qui se passe pour moi aujourd’hui par rapport à ce qui se passait jadis
    • Si je m’accommode encore à quelqu’un de proche, je suis en danger de ne plus exister ; désir d’être moins accommodant, plus respectueux de ses désirs, cela étant impossible à réaliser (pré-conflit : j’ai été trop lésé, j’ai sacrifié les désirs, je ne me suis pas senti respect dans la relation avec un proche
    • Je m’éloigne pour voir les événements de ma vie ; obsession de prendre du recul
    • Je vieillis je veux voir arriver le temps de plus loin ; j’ai peur de la mort au loin qui se rapproche et je dois la surveiller ; je dois devenir un guetteur, une vigie
  • Astigmatisme : il y a une partie de la réalité que je ne veux pas voir telle qu’elle est, je veux la transformer ; je ne supporte pas la réalité que je vois et puisque je ne peux pas la changer, je change la vision du réel, je déforme la réalité
  • Cécité : lorsque je ne vois pas, il n’y a plus de problème

Nerfs optiques : Je veux couper, stopper les informations visuelles avant qu’elles n’arrivent, ne pas voir le regard de l’autre ou ne pas être vu

  • Nerf droit : je veux protéger l’autre de mes émotions et je ne veux pas que l’autre lise dans mes yeux
  • Tumeur gauche : j’ai peur d’être vu

Paupières : Je me sens agressé par quelque chose, par exemple, par leur regard de marbre

  • Chute de la paupière : quelque chose n’est pas à sa place
  • Orgelet : souillure et séparation par quelque chose que l’on a regardé ; on s’est senti Sali ; mettre un rideau pour protéger de la souillure

Cils : On se décile pour enfin voir ce que l’on aurait dû voir

Sourcils : Mécontentement ; le danger vient du haut, le danger vient du front pendant les guerres

Conjonctivite : Conflit de séparation de la vision désirée ; j’ai perdu quelque chose de vue ; je n’arrive pas à me lier à l’autre par le regard

Glande lacrymale : Il est interdit de pleurer, d’exprimer ses émotions, de les laisser voir par quelqu’un d’autre, il faut être parfait.

Larmoiements : je veux nettoyer cette vision sale Œil droit : on ne peut pas voir le morceau à cause de la boue sur les yeux ; vouloir attraper avec les yeux et peur de ne pas pouvoir attraper le morceau, dans le sens de ne pas pouvoir voir ce que l’on voudrait voir se réaliser. Conflit de ne pas pouvoir réaliser une chose que l’on voudrait voir. Œil gauche : j’aimerais que l’autre ait des émotions. On veut être vu par l’autre. Trop de larmes=hyperémotivité, yeux secs=trop dans le contrôle, l’autorité. Les larmes lavent la cause de la douleur émotionnelle, elles coulent pour y voir clair, elles rincent les souvenirs imprimés sur les yeux comme de la boue.

 

La boutique

Pack Sémathérapeute Niveau I

Le Kit complet du praticien Sémathérapeute Niveau I comprend plusieurs éléments :
• La mallette avec 180 SEMATABs et son glossaire,
• La SEMAPAD dans sa pochette protectrice (qui vous servira aussi pour la SEMPAD du niveau II),
• Les sélecteurs en cuivre (Aiguille + Sélecteur Fibonacci),
• 1 boussole,
• 1 pendule en laiton,
• 1 décagone,
• Le manuel de formation niveau I
• Les recueil des planches et cadrans pour la pratique du Sémathérapeute

Semapad des ondes-couleurs différenciées Niv. I

SEMAPAD Niveau I


Il s’agit de la SEMAPAD des Ondes-couleurs différenciées avec laquelle les Sémathérapeutes de niveau I travaillent. Elle est fabriquée sur un matériau acrylique uniforme par découpe et gravure laser. Il s’agit de la même SEMAPAD que vous avez reçue lors de votre première formation, elle rentre donc parfaitement dans la pochette d’origine.

Pack Sémathérapeute Niv. II

Le Kit complet du praticien Sémathérapeute Niveau II

... comprend plusieurs éléments :
• Un jeu de 100 SEMATABs et un nouveau glossaire pour votre mallette,
• La SEMAPAD des Ondes-couleurs non-différenciées,
• Les sélecteurs en cuivre (Aiguille + Sélecteur Escargot + Disque),
• Un stylet de soins énergétiques,
• Le manuel de formation niveau II.

Stylet de soins énergétiques Niv II

Le stylet de soins énergétiques

C’est l’outil clef des Sémathérapeutes ayant leur certification de Niveau II.
Il s’utilise normalement avec la SEMAPAD de OC non-différenciées, mais peut dans certains cas servir avec l’autre SEMAPAD.
Il est fabriqué pour garder un lien parfait et ininterrompu entre la pointe et l’énergie émise par la SEMAPAD. Il vient avec un connecteur neuf pour la fixation sur la SEMAPAD.

Manuel de formation – Praticien(ne) Niveau I

ISBN : 978-0-244-76445-6
Date de dépôt légal : 01/03/2019
Auteur : Sébastien Cazaudehore
Prix public : 30 Euros

Jeu de 100 Sematabs Niv II

Ces 100 SEMATABs

viennent compléter le jeu que vous avez reçu lors de votre première formation de Sémathérapeute.
Elles s’intègrent dans votre mallette de rangement.
Elles se répartissent en plusieurs catégories :
• Les SEMATABs des Ondes-couleurs
• Les SEMATABs Astrologiques
• Les SEMATABs spirtuelles et occultes
• Les SEMATABs de Protection
• Les SEMATABs Complexes

Semapad des OC non-différenciées Niv.II

SEMAPAD Niveau II

Il s’agit de la SEMAPAD des Ondes-couleurs non-différenciées avec laquelle les Sémathérapeutes ayant acquis le niveau II peuvent travailler. Elle est fabriquée sur un matériau acrylique uniforme par découpe et gravure laser.
Il s’agit de la même SEMAPAD que vous avez reçue lors de votre deuxième formation, elle rentre donc parfaitement dans la pochette d’origine.

Pack Sémathérapeute Niveau I & II

Mallette de rangement des SEMATABs

Cette mallette de rangement vient avec les 280 SEMATABs des niveaux I & II de Sémathérapie.
Toutes les SEMATABs sont classées dans les 6 racks selon l’ordre établit lors des formations de Sémathérapeutes, un glossaire dans le couvercle permet une localisation aisée de chaque SEMATAB.
Pack I & II : Sematabs des Niv. I & II

Planches du Praticien(ne) Sémathérapeute

Planches du Praticien(ne) Sémathérapeute

77 pages
Date de dépôt légal : 01/07/2019
Auteur : Sébastien Cazaudehore
Prix public : 30 Euros

Manuel de formation Niv. II

Manuel de formation en Sémathérapie – Praticien(ne) Niveau II


99 pages ISBN :
Date de dépôt légal : 01/03/2019
Auteur : Sébastien Cazaudehore
Prix public : 30 Euros

Support de Semapad

Support de Semapad

à utiliser avec les deux types de Semapad. Dans les deux cas, cela va permettre d'augmenter la masse et donc l'intensité énergétique. Avec la Semapad des ondes couleurs non différenciées, elle permet en plus la fixation du stylet.

Sébastien CAZAUDEHORE

Ambre CAZAUDEHORE

Nous situer

15 PLACE NATIONALE,

82000 MONTAUBAN

Email du Centre Devas

 Lundi au Vendredi 08:00 – 19:00 / Samedi 09:00 – 13:00