Prendre rendez-vous sur DoctolibAmbre CAZAUDEHORE Sebastien CAZAUDEHORE

Cet article sera plutôt dirigé vers les Sémathérapeutes professionnels

La Sémathérapie bien que simple dans son fonctionnement et son utilisation est une technique thérapeutique dense du fait du grand nombre de SEMATABS et surtout des combinaisons possibles pour chaque problématique. Les 280 SEMATABS couvrent un large ensemble de thématiques, certaines étant plus évidentes d’utilisation que d’autres.

Le niveau Praticien(ne) I axe le travail sur la SEMAPAD d’ondes-couleurs différenciées, alors que le niveau II utilise principalement la SEMAPAD d’ondes-couleurs non-différenciées. Le niveau Praticien(ne) I va permettre l’apprentissage de l’utilisation de la majorité des SEMATABS, celles dont le message énergétique est concret, réel et directement compréhensible. Cela concerne entre autres les plaques organes, les plaques Chakras et tous les autres messages permettant les soins des énergies du corps physique, des émotions, et certaines situations concrètes de la vie.

Avant de pouvoir se former au Praticien(ne) niveau II, un(e) Sémathérapeute pourra se familiariser avec le fonctionnement de la SEMAPAD d’ondes-couleurs différenciées, ainsi qu’à toutes les techniques et subtilités de la Sémathérapie. C’est alors seulement qu’il ou elle pourra se concentrer sur le niveau II. Celui-ci va voir apporter un ensemble de nouveaux SEMATABS qui traitent de messages énergétiques plus subtils et délicats d’utilisation. Ces SEMATABS sont délicates d’utilisation parce qu’elles renferment des informations qui sont plus complexes, nécessitant donc un apprentissage spécifique (les 24 SEMATABS des runes, les 11 des planètes, les 12 des ondes-couleurs, certaines énergies puissantes,…). Cet apprentissage requiert donc une solide expérience préalable de la Sémathérapie.

Le niveau Praticien(ne) II traite d’un aspect très différent de la Sémathérapie dans lequel la SEMAPAD d’ondes-couleurs non-différenciées viendra s’ajouter à celle utilisée durant les deux premiers niveaux. Dans cette configuration, les SEMATABS seront peu, voire pas utilisées. Il s’agit d’une action directe et très ciblée sur des zones spécifiques du corps. Cette technique permet un travail de soin énergétique en profondeur sur les problématiques physiques lourdes. La SEMAPAD d’ondes-couleurs non-différenciées n’est introduite que dans ce dernier niveau du fait qu’elle utilise des ondes-couleurs considérées comme nocives, mais comme pour tous les poisons que la nature prodigue, ceux-ci sont aussi la source des médicaments les plus efficaces. C’est le même principe ici. Ces ondes-couleurs, correctement utilisées, se révèlent être des alliers précieux pour les soins énergétiques.

Ce bref résumé que nous faisons ici des différentes techniques et approches de la Sémathérapie veut expliquer cette division que nous avons faite dans les différentes formations. Il est important toutefois de noter qu’il n’est en aucun cas nécessaire de suivre le niveau II pour être un Sémathérapeute efficace et avec d’excellents résultats auprès de ses clients. Le niveau I couvre la partie la plus importante de cette pratique de thérapie énergétique.

Sébastien Cazaudehore