Prendre rendez-vous sur DoctolibAmbre CAZAUDEHORE Sebastien CAZAUDEHORE

Dans cette vidéo, venez découvrir que nous ne sommes pas l’univers puisque l’univers est déjà en nous. Autrement dit, nous sommes la somme de tous les défauts et de toutes les qualités de l’humanité. Au-delà de nos masques qui cachent nos blessures et nos inconforts, nous portons tous la même empreinte génétique de l’Humanité. Chaque être est un microcosme qui reflète l’hologramme de l’univers et cette empreinte universelle, nous la portons dans notre ADN même si vous êtes convaincu que vous n’êtes pas comme les autres (pas relié aux autres). Or, c’est vraiment quand vous accueillez la totalité de l’univers à l’intérieur de vous que vous accueillez en même temps la totalité de la race humaine. Disons que c’est lorsque vous comprenez que vous portez à l’intérieur de vous tout ce que vous voyez chez les autres, qu’il devient possible de changer votre vision du monde car vous savez que tout est une question de regard que l’on pose sur le monde.

L’objectif visé c’est de vous conduire à trouver tout ce que vous aimez mais aussi tout ce que vous détestez à l’intérieur de nous car lorsque vous reprenez contact avec ces aspects désavoués de vous-même, une magie opère : un pacte de paix s’établit avec le monde. Il est certain que lorsque vous acceptez l’idée que chacun d’entre nous porte les différentes facettes de l’Univers, vous cessez immédiatement de prétendre ne pas avoir certains défauts que vous voyez chez les autres. En réalité il n’y a rien que nous puissions voir chez l’autre que nous n’avons pas en nous. Disons que si nous ne possédions pas un trait particulier, il nous serait impossible de l’identifier à l’extérieur. Alors même si ces comportements, facettes ou défauts ne se manifestent pas au même moment, nous avons bien tous et toutes les capacités de mettre en avant un défaut ou une qualité que nous percevons chez les autres. Faisant partie du Grand Tout, de l’Univers holographiques, nous sommes tout ce que nous percevons chez les autres : qu’il s’agisse de ce que nous admirons comme de ce que nous critiquons. En essence nous sommes tous identiques ! Nous sommes façonnés pour contenir le monde entier en nous, ce qui fait que nous partageons la même gamme de qualités et de défauts.

Quel que soit le contexte, notre mission commune c’est de trouver l’amour pour chaque aspect de nous-même. Par exemple, se montrer agressif dans certains contextes sera plutôt perçu comme une qualité héroïque s’il s’agit de protéger une dame âgée contre un agresseur. Avec ce type de décor, il y a de grande chance pour que votre comportement soit qualifié de courageux par l’environnement. Vu de cette manière, la vraie question à se poser c’est : « Qui ai-je envie d’incarner dans cette réalité ici et maintenant ? » car toutes les aspects de nous-même sont des énergies neutres, tout dépend de ce que l’on en fait.

Personnellement, quand j’ai des pensées de jugement pas très sympa à l’égard d’une personne, j’utilise un mantra : « Je suis aussi cela ». Cette phrase m’aide à découvrir ma facette similaire et de chercher où j’agis de la même manière selon le contexte.

Enfin, il y a une autre manière de sortir du jugement sévère vis-à-vis d’une personne. L’exercice consiste à s’imaginer dans la peau de quelqu’un d’autre. Pour ça, je vous invite à vous remémorer des histoires dans lesquelles certains individus ont vécu des choses terribles dans l’enfance, qu’il s’agisse de viol ou d’autres formes d’abus, vous pouvez imaginer assez facilement comme ils ont pu se sentir privés d’amour. Alors demandez-vous, si vous aviez rencontré des histoires similaires, pensez-vous que vous seriez la même personne que vous êtes aujourd’hui ? Certainement pas. Alors même si certaines personnes transforment des tragédies en forces, nous n’avons pas tous les mêmes capacités naturelles de résilience, j’ai d’ailleurs consacré une vidéo à ce sujet. Le message à passer c’est le suivant : ne jugez jamais quelqu’un car vous n’êtes pas dans ses souliers !

Retenez que lorsqu’une personne exprime un aspect que vous n’acceptez pas en vous, vous avez tendance à le juger (voir même le condamner).

Ainsi, tant que vous n’arriverez pas à reconnaitre que l’Univers est en vous, que vous représentez le microcosme de l’Univers, vous continuerez à vous sentir différent et séparé des autres, regardant et jugeant l’extérieur au lieu de vous concentrer sur les espaces qui demandent à être visité et aimé en vous.

C’est au contraire en accueillant la totalité des qualités et des défauts humains (c’est-à-dire la totalité de l’Univers en vous) que vous accueillez la totalité des êtres humains. C’est aussi le secret pour incarner un être complet.

L'univers en nous

Ambre Franrenet Cazaudehore est une praticienne psychocorporelle, née le 23 avril 1979. Elle a écrit plusieurs livres et donné des conférences et formations en développement personnel. Elle partage son temps entre ses consultations en région parisienne et à Montauban. Mère d’un petit garçon et belle-mère de deux adolescentes, elle anime régulièrement des stages pour favoriser l’autonomie et la pleine conscience.