Prendre rendez-vous sur DoctolibAmbre CAZAUDEHORE Sebastien CAZAUDEHORE

Nous voilà arrivée au terme de la série des 3 vidéos autour de l’ombre ! Avec cette fois-ci des solutions pour apprivoiser et vous réconcilier avec votre ombre dans le but d’en faire une force au service de votre épanouissement !

Pour rappel, dans la 1ère vidéo vous avez découvert la notion d’ombre et de lumière : ces dualités qui coexistent en nous.

Dans la seconde vidéo, vous avez compris qu’il est impossible de se défaire d’une partie de soi. Il nous est demandé d’apprendre à reconnaitre toutes nos facettes pour les réintégrer à un niveau d’égalité qui forme un tout cohérent et équilibré à l’image du yin et du yang.

Dans cette vidéo, vous allez découvrir des stratégies qui permettent d’apprivoiser votre ombre dans le but de se la réapproprier.

Parmi toutes les stratégies présentées ici pour réintégrer sa part d’ombre,

Deux grandes étapes sont indispensables :

  • La première vise à présenter le matériau psychique au soi pour qu’il l’organise, ce qui veut dire que le moi conscient doit présenter au Soi les éléments opposés de sa personnalité (une facette de l’ombre couplée avec une facette de la persona). Par exemple, si un individu découvre de l’agressivité refoulée dans son ombre, il devra récupérer la contrepartie consciente (de la douceur en excès).
  • La 2ème étape exige de présenter au Soi les paires opposés (dans l’exemple précédent : l’agressivité refoulée avec la douceur consciente) en lui demandant de mettre à profit sa force d’intégration.

Ainsi, le travail conscient volontaire s’arrête à la 1ère étape. Pour la seconde partie inhérente à l’harmonisation des traits opposés, le Moi conscient doit faire preuve de confiance au pouvoir du Soi.

Soulignons tout de même que ce travail exige de la patience car mettre au jour trop de « matière inconsciente » peut créer des états dépressifs. Il s’agit de respecter le « temps d’incubation » nécessaire à la réappropriation. Il est indispensable d’en appeler à la participation du Soi pour réussir la réintégration, ce qui veut dire qu’il faut être familier avec la concentration mise au niveau du Soi pour diriger ensuite son intention sur sa puissance d’intégration.

Parmi les différentes stratégies pour apprivoiser l’ombre, en voici quelques-unes :

1/ Dialoguer avec son ombre :

En général ce travail se fait en groupe, on crée un décor type scène de théâtre pour entrer plus facilement dans le dialogue. Au préalable, on identifie finement la personne qui fait l’objet de la projection de son ombre puis on l’imagine assise sur une chaise pour communiquer avec elle.

L’idée étant d’apprendre de s’apprivoiser mutuellement dans l’objectif d’apprendre à se comprendre jusqu’à en arriver à créer une entente. Par exemple, une personne jugée antipathique de prime abord se transforme peu à peu en quelque chose de constructif pour soi-même.

A la fin de cette mise en scène, le sujet se met en position méta pour constater et sentir le travail de réconciliation opéré entre sa persona et son ombre. Il termine en manifestant sa gratitude vers le Soi.

2/ Retrouver l’enfant blessé à l’intérieur de soi

La plupart des thérapies propose de devenir de bons parents pour soi car c’est à la suite de blessure ressenties pendant l’enfance que l’on a jeté aux oubliettes de l’inconscient toute une partie de soi-même. Toute blessure de l’âme mal soignée est sujette à nourrir le côté obscur. Par exemple, par peur de la réaction d’un parent, un enfant va refouler un trait de caractère ou un talent qui pourra paralyser son potentiel psychique durant le restant de notre vie. On comprend alors l’importance de travailler sur la partie blessée de son enfant intérieur que l’on a tenté de cacher et d’oublier à jamais.  C’est tout le travail que je propose dans mes stages sur l’enfant intérieur.

3/ S’identifier à ses projections

Il s’agit d’une stratégie tout à fait originale pour réintégrer son ombre. Si par exemple, nous croyons, sans raison valable, être le bouc émissaire d’une personne, nous n’avons qu’à inverser la direction de notre projection, ce qui revient à prendre conscience du fait que les émotions ou les attitudes hostiles viennent de nous. Ce qui veut dire que NOUS cherchons inconsciemment à attaquer. Le fait de se reconnaitre responsable des pulsions de nos ombres permet d’en reprendre possession sur elles (plutôt que l’inverse).

4/ Harmoniser les éléments d’apparence contraire de la persona et de l’ombre

Il s’agit d’abord de décrire une personne qui vous est antipathique en prenant le temps de citer la qualité ou le trait « négatif » qui vous fait peur, vous repousse, vous irrite, vous répugne….

Ensuite, il s’agit de vous ingénier à découvrir ce que cette qualité ou ce trait perçu comme étant négatif peut contenir de positif : ce qui revient à trouver la « perle caché » dans les scories.

Prenons un exemple, l’aspect « positif » que l’on peut déceler dans une attitude jugée comme étant « hypocrite » pourrait être la « discrétion » ou encore « la diplomatie ».

Pour repérer l’aspect positif d’une qualité ou d’un trait négatif, il est intéressant de se demander : « Que puis-je apprendre de cette personne ? »

Une fois que la qualité ou le trait positif a été trouvé, il convient de se demander si vous n’avez pas, vous-même, besoin de cette qualité ou de ce trait pour venir équilibrer l’un de vos côtés excessifs.

Voici un exemple de liste mettant en avant des qualités de la persona opposées aux qualités désirées mais enfouies dans l’ombre :

La qualité ou le trait désirable se trouvant dans l’ombreLa qualité ou le trait de la persona correspondant
qui pense à soiGénéreux
colèredouceur
introvertiextraverti
modesteexpressif
ouvertdiscret
critiqueencourageant
soumisaffirmatif
etc.etc.

La difficulté majeure est dans l’assurance que les qualités ou les traits de l’ombre et de la persona sont vraiment opposés.

Une fois que vous avez repéré la qualité ou le trait désirable caché dans l’ombre ainsi que la qualité ou trait opposé appartenant à la persona, il convient de pratiquer le rituel suivant pour stimuler la réunion des qualités ou traits opposés dans l’objectif final de les réintégrer.

Voici le rituel :

  • Séparer les mains d’environ 30 cm l’une de l’autre
  • S’imaginer mettre dans la main dominante (la droite pour les droitiers et inversement) une qualité ou trait dont vous êtes conscient de posséder et dans l’autre main, la qualité ou le trait désiré caché dans l’ombre
  • Dialoguer avec chacune des 2 mains en reconnaissant la qualité ou le trait, l’accepter et au besoin, se réconcilier avec la qualité ou le trait (s’il est difficile de l’accepter).
  • Bien se concentrer pour demander au Soi « intégrateur » d’harmoniser ces 2 qualités ou traits d’apparences contradictoires afin d’en faire apparaitre la complémentarité.
  • Laisser les deux mains s’aimanter, leur unification symbolise la réintégration qui s’opère entre les qualités ou trais opposés. Ne rien forcer car le geste doit se produire inconsciemment.
  • Demander au Soi de finaliser l’intégration des deux qualités ou traits dans les jours, semaines et mois à venir.
  • Revenez ici et maintenant en sortant peu à peu de votre état de concentration par l’attention portée à votre environnement (aux sons et odeurs de la pièce où vous êtes par exemple).

Evidemment il y a certaines périodes plus propices que d’autres pour rencontrer son ombre. Parmi elles, quand on quitte l’enfance vers l’adolescence pour prendre place dans la société et que l’on cherche à se connaitre ; le « milieu de vie » l’est aussi car c’est souvent à cette période que l’on dresse « un bilan de notre existence » qui nous oblige à opérer des changements. Dans les deux cas, ces périodes de changements exigent d’exploiter des ressources en soi, en allant explorer du côté de l’ombre. D’autres grands bouleversements peuvent favoriser ce travail (une rupture ou une perte brutale, etc.).

Enfin, en découvrant toutes ces stratégies, laissez-vous inspirer par celle(s) qui vous parle le plus pour les expérimenter dans votre quotidien.

En conclusion finale à ces 3 vidéos, soulignons le fait que la réintégration de l’ombre n’a pas pour finalité d’atteindre une forme de perfection crée par l’égo, il s’agit plutôt d’une forme d’acceptation totale de SOI (nos grandeurs comme nos petitesses) car toutes les parties de soi, aussi pauvres et déviantes puissent-elles être, laisseront apparaitre la présence de grandes richesses, à condition évidemment que l’on apprenne à les accepter avec amour, intelligence et patience. D’ailleurs, la raison d’être d’un « travers » ou d’un défaut sérieux se révèle au cours d’un travail personnel (quel que soit le courant de thérapie choisi) sous la forme de l’une des cinq motivations suivantes :

  • Avoir un sentiment profond d’unité intérieur,
  • Etre soi-même,
  • Trouver une paix inaltérable,
  • Se sentir acceptable et acceptée,
  • Etre aimé et aimer.

A chaque réussite en matière d’intégration d’une ombre, vous accédez à un nouveau plan de conscience qui ouvre le champ d’horizon pour découvrir de nouveaux côtés obscurs… à réintégrer également ! Le travail n’est jamais fini toutefois ce qui est accompli vous permet de pénétrer toujours plus en profondeur à l’intérieur de vous pour arriver au plus proche du Soi (moi profond).

Ambre Cazaudehore

Se réconcilier avec l’ombre

Vidéo précédente (1ère partie) : « L’ombre le côté obscur de la force » / https://www.youtube.com/watch?v=cP8RwSuwfa8&t=186s

Vidéo (2nde partie) : « A la recherche de l’ombre qui nous habite » / https://www.youtube.com/watch?v=4l1CsLohS6A&t=1024s

Autre lien utile pour se concentrer à l’intérieur : https://www.youtube.com/watch?v=vpozsZRxNs4&t=954s

Pour me suivre sur les réseaux sociaux :

Compte Facebook : https://www.facebook.com/ambre.franrenet/

Instagram : https://www.instagram.com/ambre_kzo/

LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/ambre-franrenet-cazaudehore-58815949/

Ambre Franrenet Cazaudehore est une praticienne psychocorporelle, née le 23 avril 1979. Elle a écrit plusieurs livres et donné des conférences et formations en développement personnel. Elle partage son temps entre ses consultations en région parisienne et à Montauban. Mère d’un petit garçon et belle-mère de deux adolescentes, elle anime régulièrement des stages pour favoriser l’autonomie et la pleine conscience.