Prendre rendez-vous sur DoctolibAmbre CAZAUDEHORE Sebastien CAZAUDEHORE

Définition du mantra

Un mantra est une formule sacrée ou invocation utilisée dans l’hindouisme, le bouddhisme, le sikhisme et le jaïnisme.

On trouve les premiers mantras en sanskrit védique dans le Rig-Véda, qui sont utilisés à des fins rituelles. Leur usage a par la suite été systématisé dans le tantrisme en tant qu’instrument de salut. Depuis l’Inde, ils se sont répandu avec le bouddhisme, au Tibet, en Asie du Sud-Est et en Extrême-Orient. De nos jours ils sont aussi utilisés en Occident à des fins spirituelles ou méditatives.

A quoi servent les mantras ?

La vocation la plus noble des mantras est de placer l’adepte en face de sa propre divinité.

C’est la croyance en l’efficacité du mantra qui le charge de pouvoir. Retenons que la foi dans l’efficacité des mantras est un facteur essentiel de réussite.

Les mantras ont le pouvoir d’agir de l’intérieur, par l’intermédiaire de l’être, en lui inspirant une telle confiance qu’il pourra faire face à tout ce qui se présentera sur son chemin.

Les mantras sont également prescrits en Ayurveda pour réguler les troubles de l’esprit, ou comme révélateur de qualités à travers le prénom choisi pour un enfant, tout autant qu’en astrologie védique.

La pratique des mantras est une véritable science à part entière. D’ailleurs, des chercheurs indiens ont exploré les impacts sur le fonctionnement du cerveau et du système nerveux et ont conclu que les effets de la pratique mantrique correspondent en de nombreux points aux résultats des études menées sur la méditation.

On pourrait d’ailleurs associer les bienfaits des mantras aux expériences du scientifique M. Emoto et de ses cristaux d´eau, révélant le pouvoir des pensées et des émotions ! Ce qui m’amène à faire un parallèle avec mon post sur les pouvoir de l’eau et à vous suggérer de boire avec la récitation de vos mantras.

Le terme sanskrit mantra est composé de la syllabe « man » qui vient de manas, le mental, et du suffixe « tra » qui signifie préserver, protéger. Un mantra vise à protéger l’esprit.

On peut se demander alors de quoi l’esprit doit-il être protégé ? Selon la culture védique, c’est principalement de la pensée discursive (ce bruit intérieur incessant que certains s’amusent à appeler « le petit vélo dans la tête ») ainsi que des conditionnements du mental sur lesquels tout notre système de pensée, de raisonnement et de choix, repose.

Le mantra est donc un outil de protection de l’esprit qui facilite le développement de la maitrise de la pensée, jusqu’au détachement total des fluctuations qu’elle produit. La clarté mentale, libérée des voiles de l’illusion, permet une vue plus nette de la « réalité » pour permettre des choix plus éclairés.

La récitation d’un mantra crée une vibration qui entre en résonnance avec des sons sacrés. D’après la mythologie hindouiste, l’ensemble des formes de l’univers (incluant évidemment notre corps) serait constitué de la vibration de ces sons primordiaux.

En les récitant, nous plaçons des points d’ancrages de ces forces dans notre conscience individuelle. Les ressources qui y sont associées peuvent ainsi grandir et transformer notre être dans ses profondeurs.

La psychologie védique nous apprend que notre subconscient dispose d’imprégnations résiduelles, nommées samskaras. Ces prédispositions sont issues de nos vies antérieures, de notre vie intra-utérine et de nos expériences de vie actuelles. Ces graines donnent des fruits qui, arrivés à maturité, prennent effets dans notre vie et conditionnent nos habitudes et nos schémas de fonctionnement. Nous les réactualisons régulièrement, jusqu’à ce que la lumière de la conscience vienne les éclairer pour les transformer. On appelle ces habitudes conditionnées, « les vasanas ».

On peut comparer un Vasana à un pilote automatique du mental qui nous pousse à aller vers ce que nous connaissons le mieux, y compris les compulsions, le manque, etc., toute forme de croyances (aidantes ou limitantes) qui engendrent des schémas répétitifs qui nous plongent dans un futur prédictible calqué sur le passé. Et c’est précisément sur ce cycle de réactualisation que le mantra a une capacité d’action. La pratique mantrique permet de dissoudre ces conditionnements, source de nos problématiques. Elles permettent de changer de paradigme.

 Autres bienfaits des mantras

Parmi leurs autres bienfaits offerts par les mantras, sachez qu’ils libèrent la circulation de l’énergie dans les nadis (réseau de méridiens énergétiques qui transportent l’énergie vitale) et accroissent les capacités cognitives de concentration et de réflexion. Ils équilibreraient le système nerveux et agiraient sur le système endocrinien. Enfin, les mantras renforcent toutes les qualités subtiles d’intuition et de ressenti.

Pour les adeptes du yoga, il est intéressant de noter que la pratique mantrique se fait traditionnellement dans l’intimité de la relation disciple-guru. Ce dernier perçoit, au-delà de la personnalité de son élève, les tendances de son subconscient qui doivent être corrigées pour protéger son mental. Il lui transmet alors un mantra à réciter dans sa pratique yogique.

En pratique :

Outre cette pratique initiatique, les mantras universels (gayatri mantra, moola mantra, asato ma sat mantra…) sont accessibles pour toute personne désireuse d’agir sur son esprit. Récités lors d’un moment d’intériorité (à la fin ou début de la méditation par exemple), à raison de 3, 21, 54 ou 108 fois.

Quel que soit le moment que vous choisissiez, et même si vous n’êtes pas adepte de méditation, retenez qu’il est bon de répéter votre mantra en pleine conscience, à tout moment de la journée (avec une préférence le matin au réveil ou soir avant de vous endormir) voir même à chaque fois que vous doutez de vous.

Vous pouvez également suivre un protocole personnel pour mieux vous connecter aux vibrations des mots que vous prononcez, en inspirant et expirant profondément trois fois, tout en plaçant votre main sur votre cœur. Certains utilisent un collier mala (collier sacré composé de 108 perles) ou un bol chantant tibétain pour les accompagner, d’autres encore se munissent de pierres (litothérapie).

Il est préférable de choisir un mantra à réciter un certain nombre de fois pour pouvoir se centrer. Il ne s’agit pas de compter le nombre de fois mais plutôt vous connecter à vos ressentis.

Cet outil (mantra) est un facilitateur pour vous permettre de monter en fréquence énergétique.

Vous avez compris que les mantras sont des phrases qu’on répètent intérieurement ou à haute voix, avec une intention de protection et de guérison. Les mots restent des concepts humains qui sont rattachés à une psychologie. Il est important de ne pas voir un mantra comme un mot mais un son. Il y a des mantras dans toutes les langues du monde entier et dans toutes les cultures. Je préconise plutôt  d’utiliser ceux-là pour leur vibration particulière (car les mots et les langues vibrent à une certaine fréquence). Le sanskrit est une langue révélée en Inde et la différence par rapport aux la langues occidentales, c’est que la consonnance vibratoire est plus haute que les langues révélées (c’est-à-dire transmise de manière orale.). Quand on chante Om, ça n’a pas la même vibration et le fait de ne pas comprendre ce qu’on chante permet aussi de faire décrocher le mental.

Et puisqu’un mantra est une répétition intérieure et que toutes les pensées qui nous traversent sans cesse prennent beaucoup de place, d’énergie (car elles font beaucoup de bruit, de son), l’intérêt de la méditation par mantra permet de créer des sons qui ont des pouvoirs incroyables sur le corps. Ils permettent de créer une vibration qui aura un effet sur notre système (à chaque vibration des bénéfices distincts).

Il est important de comprendre qu’au même titre que la méditation, les mantras ne permettent pas d’arrêter le son des pensées (et c’est tant mieux) car ils permettent de prendre de la hauteur pour voir les espaces qui ont besoin d’être dévoilés. Is permettent également de se concentrer en un point pour pouvoir revenir en son centre intérieur. L’avantage d’un mantra permet d’être pratiquer à n’importe quel endroit car il peut être réciter intérieurement. C’est toujours l’idée de se concentrer sur un point de récitation (la récitation est un point de concentration comme la respiration) pour revenir au centre. C’est revenir à l’intérieur de soi sans changer quoique ce soit à l’extérieur. Ceci permet d’accepter ce qui se passe dehors. Quand on a appris à revenir dans le centre on sait que tout ce qui se passe à l’extérieur est juste et utile à un certain point de vue.

Voici quelques exemples de mantra très connus qu’on peut venir répéter et qui va devenir un point de concentration :

1. Om

Probablement le mantra le plus connu au monde, très souvent utilisé en yoga. Il porte plusieurs noms, comme le son universel ou mantra primordial.

Le Om est composé d’une profonde inspiration suivi d’une expiration commençant par le O et qui s’éteint sur le M et est suivi d’un silence. Le mantra OM comporte un certain nombre de bienfaits parmi lesquels la facilitation de la circulation sanguine, la relaxation du corps, l’ouverture du chakra de la gorge, l’amélioration de la concentration et une sensation d’apaisement. C’est le mantra idéal pour apprendre à se détendre facilement.

2. Om mani padme Hum

Un mantra particulièrement populaire dans le bouddhisme et synonyme de compassion. Vous trouverez ci-dessous une vidéo de ce mantra. Il s’agit d’un mantra qui a pour objectif de purifier votre énergie et nettoyer toute énergie négative.

3. Om gam ganapataye namaha 

Adressé au dieu Ganesh, ce mantra a pour objectif de faciliter l’acceptation du changement et l’aide à éliminer les obstacles extérieurs. C’est un mantra qui favorise l’ancrage, la sagesse, la force, la dévotion et la persévérance. En lien avec le chakra racine.

4. Ra Ma Daa Saa Sa Say So Hung

Un mantra de guérison auquel on confère une importante puissance de guérison, régulièrement utilisé dans le cadre du yoga Kundalini.

5. Sa ta na ma

Un mantra utilisé pour faire face à un changement ou une transition. Il donne du courage et la motivation nécessaire pour affronter les changements et éventuels obstacles à venir.

6. So-Ham

So Ham est un mantra qui se concentre sur le soi, et auquel on attribue une signification similaire à « Je suis qui je suis ». Le principal bénéfice de ce mantra, c’est l’auto-compassion et l’éveil. Il favorise la réflexion et la méditation sur soi ainsi que sur sa place dans l’univers.

7. Om Namah Shivaya

Un mantra réputé parmi les plus puissants qui aide à combattre les énergies négatives et révéler la meilleure version de soi.

Chercher à connaître la signification des syllabes qui composent le mantra est légitime, mais il est inutile de trop s’y attarder car les mantras appartiennent au royaume de la non-pensée. Il s’agit de transcender le dualisme objet-sujet et se soustraire aux fascinations du raisonnement logique. Je vous suggère de chanter un mantra existant car depuis des milliers d’années des gens ont chanté cela. Ce  qui veut dire qu’un égrégore s’est crée avec ce mantra et en le chantant, on se relie à cette énergie existante.

Je viens de vous proposer

Les couleurs et les formes des mantras

Les adeptes du Vajrayana (bouddhisme tantrique) se consacrent à la perception spirituelle de « la Vérité Absolue ». Ils soutiennent que ce qui est imaginé, par conséquent issu de l’esprit, est aussi vrai que le monde matériel, qui lui aussi est né de l’Esprit. La Vérité Absolue repose sur la non-dualité indivisible et non mesurable, entrevue par l’intuition mais impossible à appréhender avec la pensée conceptuelle. D’où ce besoin, pour le yogi, d’une imagerie vivante lui servant de support de contemplation.

Ce support doit revêtir l’Intangible de formes et de couleurs sur lesquelles l’esprit peut s’appuyer dans sa lutte pour se libérer des ornières du tangible où s’est embourbé le mental. Dans ces conditions, l’imagination sera plus précieuse que la pensée.

Depuis Jung, nous savons que l’imagerie de la tradition est un grand réservoir de significations psychologiques.

Ainsi, sachez que les mantras n’ont pas que des sonorités, ils ont aussi des couleurs et des formes.

En principe, la forme, l’image ou le symbole qui lui sont associés, peut-être invoqué pendant la récitation, car cette image est dépositaire de toute l’énergie psychique, émotionnelle et spirituelle, dont l’adepte l’a chargé au long de ses nombreuses années de pratique du yoga, associée à l’énergie psychique accumulée par tous les adeptes qui se sont concentrés sur cette image ou ce symbole particulier, dès les premiers temps de son existence (cf Jung et les archétypes).

ILLUSTRATION DU MANTRA AUM

On dit que c’est le 1er son qui est apparu dans l’univers et que le « Aum » débloque le chakra de la gorge, ce qui améliore notre manière de communiquer avec les autres.

Que vous choisissiez le mantra par rapport à leur message, leur sens, leurs symboliques ou les déités qui leur sont rattachés, le principal étant que le son vous guide et vous permette de revenir en votre centre et plus de force intérieure. 

Quand on récite un mantra, on émet un son. Un son c’est une vibration. Hors, on sait que tout est vibration (grâce à la physique quantique). Avant d’être une forme, c’est 99,99.. de vide donc une forme correspond à différents sons agglomérés entre eux pour faire une forme.

Conclusion : tout est son avant d’être matière. Le son c’est le souffle qui crée la matière. Un mot c’est une vibration, donc la vibration c’est la forme et la vibration modifie la forme/la matière (cf. Travaux de la mémoire de l’eau).

Puisque le son modifie la matière, la forme, quand on récite un mantra, on souffle une forme que l’on peut porter (si j’utilise un mala ou une pierre par exemple). Mais en réalité, l’outil n’est pas nécessaire car la 1ère forme que je modifie c’est moi-même ! Ce qui est à l’origine de la matière c’est un son, le son primordial Om, qui a crée. On peut dire que le son est le véhicule crée par le divin pour crée la matière.

Si le son modifie la matière, imaginez la puissance d’un mantra ! Quand on récite, on s’offre un soin. Ca n’est pas un hasard si dans les pratiques chamaniques il y a toujours la présence du son qui permet de faire un pont entre l’expérience humaine et le grand Tout.

Je vous laisse maintenant expérimenter car il s’agit d’en faire l’expérience pour s’en rendre compte. C’est vraiment par la pratique qu’on réalise la puissance de l’outil.

Vous souhaitant que votre pratique soit rempli de foie, ce qui compte c’est l’intention que vous mettez derrière cette expérience.

Avec toute mon affection,

Ambre Cazaudehore

Cadeau bonus :

OM MANI PADME HUM ॐ POWERFUL Mantra | Healing Meditation | Purification of Chakras | Positive Energy : https://www.youtube.com/watch?v=K24HCWLTbf8

Pour aller plus loin

The Healing Power of Sound | Tenzin Wangyal Rinpoche : https://www.youtube.com/watch?v=1DQzNC2BkP8&t=35s

Ambre Franrenet Cazaudehore est une praticienne psychocorporelle, née le 23 avril 1979. Elle a écrit plusieurs livres et donné des conférences et formations en développement personnel. Elle partage son temps entre ses consultations en région parisienne et à Montauban. Mère d’un petit garçon et belle-mère de deux adolescentes, elle anime régulièrement des stages pour favoriser l’autonomie et la pleine conscience.