Prendre rendez-vous sur DoctolibAmbre CAZAUDEHORE Sebastien CAZAUDEHORE

Depuis la nuit des temps, les civilisations du monde entier utilisent les propriétés thérapeutiques des roches. Pour en citer quelques exemples :

Les Aztèques façonnaient les pierres en bijoux et les portaient sur différentes parties du corps selon les maux qu’ils rencontraient. Les Egyptiens utilisaient le Lapis-Lazuli réduit en poudre pour l’ingérer comme traitements médicamenteux.
Les Amérindiens voyaient en chaque pierre un esprit protecteur.
Les Chinois renforçaient la puissance énergétique de leurs aiguilles d’acuponcture, par une bille de pierre choisie selon ses propriétés vibratoires etc.

En Litothérapie*, médecine non conventionnelle, les pierres sont détentrices de vertus thérapeutiques. Cette technique utilise l’énergie des pierres pour rééquilibrer et ré-harmoniser l’organisme. Elle associe les chakras, par lesquelles les échanges énergétiques ont lieu avec l’énergie des pierres pour rétablir l’équilibre corps-âme-esprit.

La litothérapie agit ainsi conjointement sur 3 plans : physique, psychologique et spirituel et ce, grâce à la libération de blocages émotionnels.
L’énergie des pierres travaillent sur tout le corps et particulièrement sur les chakras. Selon le but recherché, on utilise des pierres aux vertus apaisantes, stimulantes ou encore pour créer une protection.

Dans la même lignée de médecine douce, la chromathérapie appelée aussi « cure des couleurs », rejoint les bienfaits de la litohérapie.

En effet,  la perception que nous avons des couleurs ne se limite pas à leur symbolique, car chaque élément de matière a sa propre fréquence vibratoire énergétique que l’on peut traduire par des couleurs correspondantes… Tout comme nos corps subtils et nos Chakras, qui possèdent également leurs propres niveaux énergétiques et donc leur couleur différente !

Ainsi, avec différentes couleur, on peut soigner tel ou tel maux, recentrer les chakras ou améliorer nos corps subtils, en apportant l’énergie manquante par la couleur des pierres correspondantes.

Partant de ce principe, au cours du Moyen-Âge occidental, la spagirie** indiquait fréquemment les pierres contre les maladies, en respectant la loi de similitude : L’émeraude par exemple, était capable de soigner le foie puisqu’elle était verte comme la bile !

Et dans cette logique, chaque pierre possède une vibration qui lui est propre et nous pénètre de son énergie en activant les chakras.
Concrètement, une pierre portée dans une paume de main ou montée en bijou  engendre nécessairement un processus de résonance vibratoire qui stimuler alors les minéraux organiques, palliant à d’éventuels dysfonctionnements.
Inutile de dire qu’un bijou (composé d’une pierre) en plus d’être un symbole affectif, est porteur de sa symbolique personnelle ! Je vous laisse réfléchir à vos bijoux préférés pour trouver leur symbolique et bénéfices associés.

Le sujet qui nous réunit dans ce billet est « la puissance des pierres » : ce qui tend à aborder leurs aptitudes naturelles à être ressenties par l’homme et à provoquer une réaction. Toutefois, en lithothérapie, il faut prendre en considération le fait que chaque individu influe différemment sur le résultat obtenu.

C’est-à-dire que certaines pierres considérées comme « douces » peuvent créer un effet remarquable sur certaines personnes (en fonction de leur situation et besoins énergétiques) alors qu’au contraire, avec une pierre dite « puissante », le résultat peut s’avérer insuffisant pour lever un blocage déjà bien installé.

En bref, ce n’est pas parce qu’une pierre est dite « puissante » qu’elle pourra résoudre votre problématique.

Certaines pierres reconnues comme « puissantes » peuvent créer de brusques mouvements d’énergies qui seront difficiles à rééquilibrer par la suite (pour ne pas dire néfaste. Partant de ce postulat, le centre devas recommande de tester les « pierres douces » avant d’aborder les variétés puissantes.

Pour plus d’informations sur les vertus des pierres, leurs utilisations et leurs  « rechargements », l’équipe du Centre Devas se fera une joie de répondre à vos questions personnelles.

Ambre FRANRENET

*Le mot « lithothérapie » n’est attesté que depuis quelques dizaines d’années (il aurait été formé dans la seconde moitié du xxe siècle, en même temps que la phytothérapie. Il s’agit de l’association des termes grecs lithos signifiant pierre et therapeia signifiant cure. Littéralement parlant, ce mot veut dire « méthode qui soigne par l’usage des pierres ».

** La spagyrie est l’”art de séparer et de combiner les principaux constituants des corps”. Elle découle des travaux de Paracelse (1493-1541). À l’époque il met en place tout un système de médecine qui lui a permis notamment d’enrayer des épidémies de peste dans des villages2. La spagyrie est basée sur quatre piliers fondamentaux : l’alchimie, la philosophie, l’astronomie, et la vertu.

Ambre Franrenet Cazaudehore est une praticienne psychocorporelle, née le 23 avril 1979. Elle a écrit plusieurs livres et donné des conférences et formations en développement personnel. Elle partage son temps entre ses consultations en région parisienne et à Montauban. Mère d’un petit garçon et belle-mère de deux adolescentes, elle anime régulièrement des stages pour favoriser l’autonomie et la pleine conscience.